Toute l'actualité de spawn, comics, wallpapers, figurines,...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DEATHMATE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 44
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: DEATHMATE   Jeu 13 Mar 2008 - 11:43

Grâce à thehard, nous savons que Spawn apparaît dans "Deathmate Red". Ce que nous ne savions pas, c'est que Deathmate n'est pas un one-shot, mais une mini-série en cross over.
Du coup, je ne vais pas résumer uniquement l'épisode avec Spawn, mais la totalité de l'histoire. Mais, pour cela, il faut juste me laisser le temps de me procurer les numéros qu'ils me manquent ...

1 - Deathmate : Prologue
2 - Deathmate : Black
3 - Deathmate : Blue
4 - Deathmate : Red
5 - Deathmate : Yellow
6 - Deathmate : Preview
7 - Deathmate : Epilogue
8 - Deathmate : Tour Book

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
phlebiac
Caporal
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 35
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Jeu 13 Mar 2008 - 23:46

a savoir aussi si al simmons apparait dans le red uniquement ou bien dans d'autre num de ce croosover
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 44
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Ven 14 Mar 2008 - 1:48

Je répondrai bientôt à ta quesTION ... Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4463
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Ven 14 Mar 2008 - 20:51

gng_nation a écrit:
Ce que nous ne savions pas, c'est que Deathmate n'est pas un one-shot, mais une mini-série en cross over.

TOI tu ne savais pas, nuance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 44
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Ven 14 Mar 2008 - 23:45

Duke_Oliver a écrit:
gng_nation a écrit:
Ce que nous ne savions pas, c'est que Deathmate n'est pas un one-shot, mais une mini-série en cross over.
TOI tu ne savais pas, nuance...
Si TOI, tu savais, c'est une informaTION que TU n'as jamais divulgué auparavant ... et ne pas partager ses informaTIONs sur Spawn avec ses petits camarades, ce n'est pas très classe comme attitude mon pôôôtit Môôôssieur ! Mr.Red Mr.Red Mr.Red

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
phlebiac
Caporal
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 35
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Sam 15 Mar 2008 - 1:47

un vrai couple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4463
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Sam 15 Mar 2008 - 14:13

[quote="gng_nation"]
Duke_Oliver a écrit:
Si TOI, tu savais, c'est une informaTION que TU n'as jamais divulgué auparavant ... et ne pas partager ses informaTIONs sur Spawn avec ses petits camarades, ce n'est pas très classe comme attitude mon pôôôtit Môôôssieur ! Mr.Red Mr.Red Mr.Red

Comme TOUT LE MONDE à part TOI,
je sais que Deatmate est un crossover Image/Valiant.
Par contre, pour la présence de Spawn, ça je n'en savais absolument rien.
Môôôôôôsieur ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 44
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Sam 15 Mar 2008 - 14:40

phlebiac a écrit:
un vrai couple

LOL !
Bien vu ... Et encore, c'était pire avant, avec Nortock_Diab ... notre enfant commun ... dont je ne sais même pas qui a eu la garde ... Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Il faudrait qu'il repasse un peu par là ce fainéant ! Je m'en vais lui tirer virtuellement les oreilles !
En plus, lorsque je suis passé sur Paris, sous prétexte qu'il travaillait au Salon de l'Agriculture (Meeuuhhh), on n'a même pas pu se voir et aller arpenter les bouquinistes ensemble ...

Duke_Oliver a écrit:
Comme TOUT LE MONDE à part TOI,
je sais que Deatmate est un crossover Image/Valiant.
Par contre, pour la présence de Spawn, ça je n'en savais absolument rien.
Môôôôôôsieur ! Wink
Tu t'es bien rattrappé ... pirouette-cacahuette ! LOL !
Non, je ne savais effectivement pas que "DeathMate" était un cross-over, parce que je ne l'ai jamais caché, j'ai une très pauvre culture "Image" ... Sad
Je lis "Spawn" et des produits "Top Cow" ... pour le reste, je suis naze !
Mais, je me soigne en regardant, de temps en temps sur comics.vf les informaTIONs dont j'ai besoin. Smile

De plus, les premières fois ou j'ai vu "DeathMate", la couverture était toujours la même avec juste la couleur du contours qui changeait ... colors
Donc, lorsqu'on me parlait de "Deathmate Red", je pensais qu'on parlait du contour Rouge, ou Doré ..
Il faut reconnaître, que c'est une manière originale, mais pas très pratique, de numéroté son cross over en le nommant avec des couleurs.

C'est un peu comme lorsque je lis que Spawn apparaît dans "Gen 13" # 13 B. Lorsqu'on numéroté un comic "A", "B" ... c'est qu'on parle de couverture variante, généralement, on ne numérote pas un magazine # 1 A, # 1 B, # 2, # 2,33 A ... sauf chez "Top cow" ou c'est l'horreur totale lorsqu'on tente (comme moi) de collecTIONner ces numéros "spéciaux".

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 44
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Sam 22 Mar 2008 - 15:10

DEATHMATE # 1 (PROLOGUE)
L'histoire n'a pas de titre mais est chapitrée.

La Couv':

La couverture est argentée, est donc cette couleur ne passe pas au scanner. Du coup, elle apparait ci-dessous noire alors qu'elle brille ...



Le Staff Technique :

"DeathMate" est vrai un travail de groupe. Chaque groupe a travaillé sur un chapitre de cette histoire.

Chapitre 1 : "A Love To End All Time" que l'on peut traduire par "Un Amour Pour Mettre Fin Aux Temps".

Scénario : Bob Layton
Dessin : Barry Windsor-Smith
Encrage : Jim Lee
Couleurs : Joe Chiodo
Lettreur : Mike Heisler

Résumé :

Arizona, le 10 Juillet 2062, 19h45 : Solar retrouve sa compagne Gayle qui tente de se suicider. Cette dernière, désire mourir car elle ne vie plus de manière naturelle. Solar, grâce à ses pouvoirs, la garde jeune, belle et en vie depuis si longtemps déjà que toutes les personnes qu'elle a connu étant "jeune" sont décédées. Elle souhaite donc les rejoindre, même si elle est toujours amoureuse de Solar.

Ce dernier accède à sa demande et arrête de l'alimenter en énergie. Gayle meurt dans ses bras. A ce moment précis, sa conscience vacille, une crise schizophrénique le secoue et une partie de lui arrive à s'échapper et accède à une dimension parallèle et espère y trouver d'autres réalités ... et l'Amour.

Dans cette non réalité où il s'échappe, une femme (Void) focalise en elle des millions de probabilités existantes. Elle et Lui sont irrémédiablement attirés l'un vers l'autre et se dissolvent l'un dans l'autre. Ils fusionnent ... et quelque chose d'incroyable se produit.





Chapitre 2 : "Universal Truth" que l'on peut traduire par "Vérité Universelle".

Scénario : Bob Layton
Dessin : Rob Liefeld
Encrage : Bob Layton assisté de Danny Niki et Dan Panosian
Couleurs : ??? (non précisé)
Lettreur : ??? (non précisé)

Résumé :

Les futurs basculent, les univers fusionnent, les êtres également ...
Geoff, qui peut voir l'avenir se rend compte qu'il n'y a plus aucun avenir, dans aucune dimension ... Qu'a donc bien pu faire Solar pour en arriver là ?

Ville de New York, le 13 Août 1993, 02h18 : Les réalités sont modfiées. Geoff McHenry se révelle sur un monde qui n'est pas le sien. Les Berzerkers sont à ses trousses et veulent le ramener à la "Compagnie" qui souhaite en apprendre plus sur l'avenir. John Prophet (plus connu sous le nom de Prophet) intervient, et arrive à s'enfuir avec Geoff après avoir temporairement mis hors course les 3 Berzerkers. Geoff et Prophet ne sont pas du même monde mais savent que la fin des temps approche à grands pas ... Le temps leur est compté !

Mon Avis :

Mis à part le fait que j'ai du mal à entrer dans l'histoire avec tous ces supers héros que je ne connais pas, ce n'est pas mauvais du tout. J'attend de lire la suite avec impatience ...

Dans ce prologue, on a l'évènement qui justifie ce cross over, le mélange des réalités causé par la schizophrénie de Solar et sa fusion partielle avec Void. Puis, le deuxième chapitre nous projete au plein coeur de l'acTION.

J'exprimerai toutefois, juste un petit bémol concernant les dessins de Barry Windsor-Smith qui, encrés par Jim Lee, sont loin d'être aussi impressionnants que ceux qu'il réalisait lorsqu'il travaillait sur Conan, 20 à 30 ans plus tôt. Bien évidemment, cet avis n'engage que moi, même si nous pouvons débattre de cette opinion.

... La suite du résumé de cette histoire viendra rapidement ...

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus


Dernière édition par gng_nation le Dim 23 Mar 2008 - 3:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
thehard
Soldat
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Sam 22 Mar 2008 - 22:56

Celui-là je l'ai aussi ainsi que Deathmate Red.

Moi, je trouve le dessin Barry Windsor-Smith très bon et de plus son style graphique ne contraste pas trop avec la prestation des artistes d'Image Comics (ce qui est loin d’être le cas des autres artistes de Valiant Comics qui suivront).

Sur Wildstorm Rising* en VF, j'en avais gardé aussi un excellent souvenir, soutenu, c'est vrai, par une impeccable colorisation dans le ton de son graphisme (m'rapelle de cet effet sur la fumée de clope du personnage pendant le combat WildC.A.T.s/Stormwatch).

Ton jugement est peut-être faussé par l'absence quasi-totale de décors (du au trip astral entre Solar et Void) et aussi par l'encrage de Lee.

D'ailleurs ce dernier rate la couverture en effet le grand Jim Lee n'est pas encrée par le très grand Scott Williams. Jugement personnel.

* Lien: http://www.4shared.com/file/30462104/67025485/Chapter_01_-_Wildstorm_Rising_1.html?s=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 44
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Dim 23 Mar 2008 - 3:55

thehard a écrit:
Ton jugement est peut-être faussé par l'absence quasi-totale de décors (du au trip astral entre Solar et Void) et aussi par l'encrage de Lee.

En fait, je me souviens du travail de Barry Windsor-Smith sur les premiers "Conan The Barbarian", (dont il a dessiné les 25 premiers numéros) et plus particulièrement des "Clous Rouges" ("Savage Tales" #2) où son dessin est très détaillé, avec un encrage très fin. Dans "DeathMate", je n'ai pas retrouvé ce style.
ça ressemblait plus à du dessin à la Jim Lee ...
En fait, le dessin en lui-même n'est pas moche (loin de là) ... mais on ne dirait pas du Barry Windsor-Smith ...

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
thehard
Soldat
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Dim 23 Mar 2008 - 5:14

A la sauce Image, trop aseptisé ou a la recherche du trait parfait.

Oui, moi aussi j'ai lui quelques Conans, souvent pendant mes colos d'ailleurs, je l'ai trouvé plastifiés avec un album rélié Special Strange ou Titans.
J'ai des souvenirs de Conan mais avec des dessins de John Buscema quant au Titans, Streets of poisons avec Captain America par Ron Lim.
Epoque révolue, cela fait bien qu'on ne trouve plus de comics dans les rayons, à savoir si ses opérations comics à petit prix existent toujours ?...

Tiens j'ai une question à te poser:
- As-tu acheté tous les Deathmate ou seulement quelques uns ?...

Autant moi qui suis fan de Liefeld je savais qu'il fallait acquérir Deathmate Red et Deathmate Prologue pour ma collection mais du point de vue d'un fan de Spawn, seul le Deathmate Red était vraiment intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 44
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Dim 23 Mar 2008 - 13:03

thehard a écrit:
Oui, moi aussi j'ai lui quelques Conans, souvent pendant mes colos d'ailleurs,
Il n'a dessiné que les 25 premiers numéros, entre 1970 et 1973. Ces numéros là n'ont jamais été édité par Lug ou Semic. Seul Aredit / Artima avait fait ce genre de publicaTION, mais sous des formats différents (pockets, normaux géants ...) et de manière chaotique, c'est à dire totalement irréguière au niveau de la paruTION.

thehard a écrit:
je l'ai trouvé plastifiés avec un album rélié Special Strange ou Titans.
J'ai des souvenirs de Conan mais avec des dessins de John Buscema quant au Titans, Streets of poisons avec Captain America par Ron Lim.
Epoque révolue, cela fait bien qu'on ne trouve plus de comics dans les rayons, à savoir si ses opérations comics à petit prix existent toujours ?...
Je ne sais pas si ça existe toujours (généralement, les tranches étaient colorisées en rouge, pour indiquer que le produit était issu d'une promoTION), mais cela fait bien longtemps que je n'ai plus vu ce genre d'opéraTION.

thehard a écrit:
Tiens j'ai une question à te poser:
- As-tu acheté tous les Deathmate ou seulement quelques uns ?...

J'en ai six sur les huit. Les deux qu'i me manque sont "Preview" et "Tour Book" ... donc, les deux plus opTIONnels Je ne pense d'ailleurs pas tenter de chercher à les acquérir.

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
thehard
Soldat
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Dim 23 Mar 2008 - 17:28

1/ En fait c'étaient des "packs" promotionnels plastifiés avec souvent deux, trois albums qui n'avaient rien à voir ensemble mais le prix attractif était une raison d'achat suffisante.
On ne les trouvait jamais à l'intérieur mais à l'extérieur des bureaux de tabacs sur des grilles de présentation.

Par exemple, le fait d'en parler, je viens de me rapeller avoir acheté deux packs du magazine Manga Player (2 numéros plastifiés avec recto des couvertures de chaques côtés pour le prix d'un à savoir 30 francs) voilà quelques années.

2/ Oui, bah tu les as tous puisque les deux autres ne sont pas des numéros exclusifs donc dispensables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 44
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Jeu 10 Avr 2008 - 18:31

DEATHMATE # 2 (BLACK)
L'histoire n'a pas de titre mais est chapitrée.

La Couv':

La couverture est signée et à dominante de noir, d'où le nom "DeathMate Black".


Le Staff Technique :

Scénario : Brandon Choi / Eric Silvestri
Dessin et Encrage : il sont tout un tas à avoir fait les dessins de ce numéro !!!
Brandon Peterson / Scott Williams
Brett Booth /Sal Regla
Marc Silvestri / Scott Williams
Jeffery Scott / Alex Garner
Greg Capullo / Scott Williams
Jim Lee / Scott Williams
Whilce Portacio / Scott Williams
Couleurs : Joe Chiodo / Wendy Fouts / Paige Apfelbaum
Lettreur : Mike Heisler

Résumé :

Saint-Louis est la capitale des Territoires du MidWest. C'est là que se trouve SkyCity, une sorte d'arc de triomphe monumental où réside le pouvoir de la Troïka, composée de Mother May I, X-O Manowar et SuperStar. Ils sont secondés par Skycore une femme cyborg et par les WildC.O.R.P.S.
Skycore vole l'énergie de leurs prisonniers (comme par exemple Lord Emp, KillJoy, Batallion, Misery ou encore Providence) et la redistribue à ses propres héros pour les aider à faire maintenir l'ordre, lorsqu'ils en ont besoin. Les prisonniers sont "drogués" au "jus cosmique" d'Union (lui aussi retenu prisonnier) pour s'assurer de leur totale coopéraTION.

Lors d'une sortie de Mother May I en compagnie de HotSpot et de leur escorte, elles sont attaquées par une escouade de Gen 13 composée de FairChild, BurntOut, Grunge et FreeFall. S'ils arrivent à capturer Mother May I, son empire s'effondrera avec elle. Malheureusement, l'attaque tourne mal avec l'arrivée de RipClaw et Turok qui viennent sauver Mother May I.

Les Gen 13 s'enfuient mais perdent BurnOut dans la bataille. FreeFall et Grunge sont capturés et abbatus sur place. Voyant cela, RipCalw (qui se posait des quesTION sur sa loyauté) se rebelle et est attaqué par ses anciens alliés.

Il perd un bras dans sa fuite mais arrive à se réfugier chez une vieille dame ... qui en fait se révèle être Voodoo qui retrouve sa jeunesse et ses pouvoirs. Elle conduit RipClaw jusqu'à GunSlinger et Mr. Stone (Maul) qui tentent de réorganiser la résistance. ils retrouvent FairChild et décident de tenter une acTION commando contre SkyCity. En route ils rencontrent Ballistic et WarBlade que tout le monde croyait morts.

FairChild est désignée pour rester à l'arrière au cas où l'opéraTION tournerait mal afin de pouvoir réorganiser une résistance. Et effectivement, l'opéraTION tourne mal rapidement. Turok abbat Maul. Alors qu'il s'apprète à achever également Voodoo, cette dernière est sauvé in extremis par Ballistic. Mais l'arrivée des WildC.O.R.P.S. sépare les héros en deux groupes :

Warblade et RipClaw restent à l'arrière pour contenir les WildC.O.R.P.S alors que Voodoo, Ballistic et GunSlinger progressent vers le sommet de SkyCity où ils tombent sur X-O Manowar, SuperStar et SkyCore.

Maul qui est gravement blessé se sacrifie et augmente sa taille pour écraser un maximum de WildC.O.R.P.S. puis il fonce vers un mur, le défonce et saute dans le vide en amenant avec lui tout un tas d'ennemis. WarBlade et RipClaw continuent leur ascension et tentent de rejoindre l'autre groupe.

Le combat tourne mal également au sommet de SkyCity. GunSlinger inverse sa polarité et se jette au coeur de SkyCore. En se sacrifiant, il détruit X-O Manowar, SuperStar et Skycore, mais Ballistic, qui était grièvement blessée, meurt également.

Il ne reste plus qu'à renverser Mother May I. WarBlade passe sous le contrôle de la Troïka et tue RipClaw. Avec l'aide de l'esprit d'Union il dépasse sa servitude et se retourne contre Mother May I, qui tue Voodoo. Fou de douleur, WarBlade venge son amoureuse en détruisant les tuyaux qui canalisent l'énergie des héros retenus en otages. Tout risque d'exploser. Mother may I est abbatue par Union qui arrive à s'enfuir avant l'explosion finale qui détruit SkyCity.

Grâce à FairChild, la libéraTION est en marche. Ce monde est sauvé ! Union l'a quitté ...

Mon Avis :

Ce comics est très très long à lire. Il y a 43 pages et énormément de texte, mais ce n'est pas verbeux pour autant. Pour moi, une fois de plus, la difficultée principale tenait dans le fait que je ne connaissais que très peu des héros présents dans cette histoire et qu'il m'a été difficile au départ de mettre un nom sur chacun d'entre eux ...
Toutefois, c'était une bonne histoire et, même si Spawn n'apparaît pas dans ce volume, je la recommande.

J'attaque "DeathMate Blue" et je reviens vous faire mon rapport !

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 44
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Jeu 14 Aoû 2008 - 23:51

DEATHMATE # 3 (BLUE)
L'histoire n'a pas de titre mais est chapitrée en quatre parties, chacune étant titrées.

La Couv':

La couverture est à dominante de bleu, d'où le nom "DeathMate Blue". Mon scanner étant toujour H.S. et n'ayant toujours pas pu m'en acheter un autre, l couverture provient d'une recherche effectuée sur "Google Image".


Part 1 : BattleStone VS Magnus Robot Fighter Outlaw !

Le Staff Technique :

Scénario : John Ostrander
Dessins : Jim Calafiore
Encrage : Ralph Reese
Couleurs : Mark Csaszar
Lettreur : Bethanne Ndiez

Résumé :

New York : 08 Avril 2018 - 19h42.
Magnus a retrouvé la mémoire. Il se souvient de son nom (Chris Torkleson) qui est son père, de qui est sa mère et de comment ils sont morts, assassinés par BattleStone. Ce dernier, justement, le traque et le trouve pour le tuer aussi.
La poudre va parler et le sang gicler, lorsque intervient le Geomancer qui s'insinue entre les deux combattants. La Terre lui parle et lui a fait savoir que la fin du monde était pour ce soir.

Le Geomancer explique que deux êtres de deux univers différents se sont unis et ont déclenchés la fusion et la destrucTION de leurs mondes. Il racconte également à Magnus que c'est lui qui l'a enlevé des mains de sa mère pour le pousser vers la FondaTION Harbinger afin qu'il réalise son destin. Ce dernier ne l'entend pas d cette oreille et s'aprête à l'abbatre et à faire payer toutes ses souffrances passées à celui qui en a été le premier instigateur.

BattleStone intervient, sauve le Geomancer, et le combat s'engage. Pendant se temps, le temps commence à se dissoudre. Alors que le monde disparaît autour d'eux, le Geomancer a coscience qu'il arrive pour retrouver un certain Harada.

Avant de diparaître à son tour, il lance un appel à travers l'espace afin qu'une de ces incarnaTIONs dans un autre univers se rappelle d'Harada et tente de le retrouver.

Ailleur, un Geomancer bien plus jeune se réveille et se rend compte que son rêve était en fait un appel au secours. Il part à la recherche d'Harada afin de stopper a fin des temps.

Mon Avis :

Ce comics est découpé en 4 parties. Je ne vais vous résumer aujourd'hui que la première partie (soit environs 10 pages) car je manque cruellement de temps à consacrer au Forum. Je tente demain de vous livrer l'épisode 2 de ce "DeathMate Blue". Je vous rappelle que Spawn n'apparaîtra que dans "DeathMate Red". Stay Tuned !

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus


Dernière édition par gng_nation le Dim 17 Aoû 2008 - 10:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 44
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Ven 15 Aoû 2008 - 13:25

DEATHMATE # 3 (BLUE) - Suite

Part 2 : Secret Forces

Le Staff Technique :

Scénario : Joe St Pierre
Dessins : Sean Chen
Encrage : Kathryn Bolinger
Couleurs : Mike Cavallaro
Lettreur : Rob Johnson

Résumé :

Cette histoire met en scène des personnages provenants des séries "Secret Weapons" et "Cyber Force".
Washington D.C. : 04 Juillet 1994 - Jour de la Fête de l'Indépendance.
Stryker (avec ses 3 bras doits cybernétisés), Impact (qui a une grande taille et une super force), LiveWire (qui manipule les corps métalliques et qui vole) et StrongHold (qui augmente sa force et sa taille en absorbant l'énergie de n'importe quelle masse) sauvent la vie du Président des Etats-Unis qui allait être victime d'un attentat.

Le Geomancer arrive juste après la fin de la résoluTION de cette crise et explique aux héros que la fin du Monde arrive. Afin de l'éviter, le Geomancer doit absolument parler au leader de la FondaTION Harbinger, Toyo Harada, car lui seul à un pouvoir suffisant pur convaincre toute l'humanité ... Pour l'approcher, il a besoin de l'aide de Styker et de ses hommes.

En route, il leur explique qu'en effet, deux univers fusionnent et l'actuelle réalité n'existe pas réellement ... sauf si la destrucTION totale se produit, auquel cas, les deux univers en fusion disparaîtraient définitivement.

LiveWire et ColdSnap ont, autrefois fait partie de l'équipe de supers humains d'Harada appelée EggBreakers (les Casseurs d'Oeufs ?!). Ils l'ont quitté suite à des divergences d'opinion ... et à un tragique accident.

Toute l'équipe (Geomancer compris) est parachutée près de la forteresse d'Harada. Ils sont immédiatement repérés et attaqués par les 5 supers humains d'Harada ...

StrongHold se retrouve face à ColdSnap, dont il a tué le frère SeaHawk accidentellement. ColdSnap veut (bien évidemment) se venger.
La bataille bat son plein, et, alors que le Geomancer tente de s'échapper pour aller trouver Harada, le Lieutenant Sting apparaît devant lui !

Mon Avis :

Mon problème, avec cette histoire (comme c'est souvent le cas, lors de ces cross-overs) c'est que je ne connais pas les personnages d'Image ... Mais là, en plus, je connais encore moins les personnages de Valliant ! LOL !
Du coup, cette histoire, même si elle est bien construite et bien chapitrée, le laisse un pu frois par manque de connaissance des univers impliqués. Les dessins, en revanche, sont un peu légers ...
La suite ce soir ou demain ...

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus


Dernière édition par gng_nation le Dim 17 Aoû 2008 - 11:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 44
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Sam 16 Aoû 2008 - 13:14

DEATHMATE # 3 (BLUE) - Suite bis

Part 3 : Sacrifices

Le Staff Technique :

Scénario : Maurice Fontenoy
Dessins : Howard Simpson
Encrage : Gonzalo Mayo
Couleurs : Maria Beccari aidée par Eric Hope
Lettreur : Joe Albelo

Résumé :

Cette histoire met en scène des personnages provenants des séries "Harbinger" , "Brigade" et "Cyber Force".

Le Lieutenant Sting aura fait un passage éclair dans ce combat. Aussitôt arrivé, aussitôt mis hors d'état de nuire. Toutefois, il abbat LiveWire, avant d'être, à son tour tué par Stryker.

Les évènements se précipite car chaque équipe est choquée d'avoir perdu des coéquipiers. Stryker, puis Impact tombent à leurs tours.
Henry Mc Geoff, le Geomancer profite de la confusion du combat pour partir dans le complexe à la recherche d'Harada. Il fini par le trouver, en companie de Ninjak. Il pénètre dans une pièce aux écrans vidéos géants, juste à temps pour voir en direct la mort de StrongHold. Toute l'équipe a été vaincue !

Harada, qui peut lire dans les esprits comprend la raison de cette intrusion, en lisant dans celui de Geoff, la future fin du Monde. Harada se sent impuissant. Cela dépasse ses pouvoirs. Toutefois, il contacte Solar et lui explique qu'une version future de lui-même va causer la destrucTION totale de deux univers. Solar confie Geoff à Harada et part chercher de l'aide pour empêcher cette fusion. Il se sent responsable de ce qui va se produire et veut absolument l'éviter ...

Mon Avis :

Le scénario tient la route, mais l'histoire est vraiment "à tiroir".
Dans la première partie on voir un Geoff mourrant demandant à un autre Geoff de sauver le Monde à sa place.
Dans la deuxième partie, Goeff trouve l'aide dont il a besoin pour débusquer Harada.
Dans la troisième partie, cette aide est décimée. Harada n'est pas vraiment la clé pour résoudre la crise et l'acTION se reporte sur Solar qui va occuper la vedette de la dernière partie de ce "DeathMate Blue".

C'est un peu comme dans les cross-over marvel du type "Le tournoi des champions" ... il y a trop de personnages !
Du coup, personne n'a vraiment suffisamment de place pour exister réellement ...

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
thehard
Soldat
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Deathmate Red   Lun 18 Jan 2010 - 5:55

Deathmate Red
(Deathmate Red - Couverture)

PREMIERE PARTIE

Staff Technique

Scénario: Rob Liefeld
Dessins: Rob Liefeld \ Marat Mychaels \ Jeff Matsuda \ Richard Horie \ Dan Fraga \ Cedric Nocon \ Mark Pacella \ Anthony Winn
Encrage: Jonathan Sibal & Marlo Alquiza
Couleurs: Kiko Taganashi (des fois écrit Takanashi) & Byron Talman
Lettreur: Kurt Hathaway

Résumé

Dans un monde devenu au fil du temps plus dangereux, Solar bien à contrecœur accepta la requête de sa fidèle compagne, Gayle, et dissipa l'énergie vitale qui jusqu'à alors la maintenait en vie. Incapable de contenir son chagrin de par sa disparition, Il subit alors une dichotomie de son corps et son esprit. Une partie de lui disparu pour une vie de séclusion alors que son autre personalité s'en alla trouver d'autres plans de réalité à explorer. Là dans une dimension partagé entre réel et irréel, il fit la rencontre d'une créature puissante, plus précisément d'une femme venue d'un lointain univers...Void.
Tous deux tombèrent amoureux et cet amour pourrait détruire toute notion temporelle.
Surconsommantes, leurs energies fusionnent et déroulent le tissu du Temps créant une spirale qui absorbe leurs deux lignes temporelles respectives.
Alors les choses ne furent plus ce qu'elles devrait être !
Et les héros d'antan se mirent à combattre aux côtés de ceux qui avaient été ennemis dans autre monde, dans une autre réalité. De grands hommes ayant apporté la justice moururent de manière inopportune.
Seul ceux doué d'une grande prévoyance, Geoff McHenry et Prophet savaient que tout n'était pas ce qu'il devait étre et que le néant avait tout effacé.
Geoff et Prophet sont résolus a rassembler tous les grand héros de cet univers amalgamé pour la bataille qui sauvra le Temps.



Al Simmons et Knightstrike suspecté
(Deathmate Red- Page 7)

Histoire

L'histoire débute et les médias se font l'écho d'une attaque terroriste de la part d'une faction rebelle.
Ils menacent de faire exploser une des usines nucléaires détenues par la Harada Corp. et dont son président est Lord Toyo Harada. Les conséquences seraient gravissimes et le coût d'une telle catastrophe se chiffrerait en millions de dollars mais les médias ré-affirme la position de la Harada Corp qui est de ne pas de négocier avec des agents terroristes. Ces derniers demandent le démantelement de l'usine suite à la prolifération de materiaux toxiques.
Un présentateur ironise en se demandant bien pourquoi les gens ne poitent pas les vrais coupables.
Faction rebelle ? Protestataires ? Activistes pour un monde libre ?
Comme si c'était un secret que KNIGHTSTRIKE était derrière tout ça.
En effet où sont passés les anciens compagnons d'Al Simmons ?
Ceux qui furent dans le passé affilié aux Youngblood, l'unité d'élite Operation: KNIGHTSTRIKE !
Alors qu'un porte-parole de Harada continue par le biais des médias à promouvoir le dialogue, la Task Force Youngblood est en fait déjà en route.

Cette mouture comprend Dutch, Vogue, Diehard, Badrock, Bloodshot et Shaft leur leader.
Ce dernier, avant intervention, rappelle a son équipe la situation et l'objectif qui leur a été fixé: ELIMINER LA PRESENCE REBELLE !
Toute résistance serait perçue comme une violation de la loi, loi que répresente Youngblood et la menace devrait être éliminée avec extrême prejudice.
L'intervention commence et c'est Badrock qui ouvre le bal puis Diehard qui intervient sur un autre périmètre.
Plus tard Vogue, Dutch et Bloodshot retrouve Badrock et ensemble ils progressent.
Un peu trop facilement, en effet un des terroristes leur fait face avec un détonateur menacant de tout faire sauter et exigant une rencontre avec Harada. Mais il ne voit pas Shaft qui dans son dos se prépare à lui décocher trois flèches mortelles.
Mission acomplie.
Interruption des médias pour signaler la fin du siège et démentir toute intervention de Youngblood, ceux-ci n'aurait fait que "superviser". Quant à Knightstrike il serait hors du coup...pour l'instant !


Avis

Au niveau scénar, c'est assez basique on a d'un côté la Harada Corp et les networks complètement à la solde de leur président, le très influent Toyo Harada puisqu'il peut meme se payer Youngblood en prime.
De l'autre, une faction éco-terroriste qui dénonce la pollution des déchets toxiques et investit une des usines nucléaires.
Plus intéressant, Al Simmons et Knightstrike qui sont régulièrement présenté comme responsable que ce soit par Badrock ou certains journalistes. En vérité, ils n'ont pas joué de rôle actif tout du moins pour l'instant.

Au niveau dessins, c'est du très bon Liefeld avec certes peu de décors mais toujours beaucoup d'action soutenu par quelques splash pages. Kiko Taganashi fait des merveilles aux couleurs et sans lui certaines cases de Rob paraîtrait bien plus vides. Par contre j'aurais bien aimé voir Bloodshot (personnage Valiant à la base mais qui dans ce Deathmate universe fait partie de Youngblood) un peu plus en action car la promotion de ce personnage promettait un meilleur traitement avec un rôle peut-être plus important.

Pour l'instant, pas de quoi faire frétiller les fans de Spawn même si on évoque plusieurs fois "Al Simmons", "Knighstrike" ou "Operation: Knighstrike". Mais attendez les deux pages qui suivent pour les voir à l'action.

A SUIVRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thehard
Soldat
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Deathmate Red   Mar 19 Jan 2010 - 3:42

DEUXIEME PARTIE
Prophet captif de Knightstrike
(Deathmate Red - Pages 28-29 dessinées par Dan Fraga)

On enchaîne avec Prophet qui se pose des questions car lui sait ce que pourrait engendrer la disparition des lignes temporelles.
Les pacifiques deviendraient des belligérants, le bien le mal...tout s'inverserait, tout serait falsifié et lui le devine mieux que quiconque.
Mais ce Prophet, prisonnier de ses pensées, ferait mieux de se retourner car l'individu qui arrive dans son dos ne vient pas le saluer.
Trop tard, il se reveillera sept heures après, captif de Knightstrike qui se compose maintenant d'Al Simmons le chef, Chapel ancien Youngblood, Kirby le berzerker qui dans une autre réalité demeurait le plus fidèle allié de Prophet et enfin de Gilad Anni-Padda un temps l'Eternal Warrior.
Ses deux derniers se sont joint récemement à Knightstrike pour lutter contre Harada et son conglomerat.
Chapel et Al Simmons commence à cuisiner leur prise, un peu trop pour Kirby qui les prie de dabord expliquer pourquoi eux en veulent à Harada et pourquoi ceux qu'ils soupçonneraient d'être ses espions seraient éliminés.
Les quatres commencent à raconter leur histoire car eux-mêmes furent prisonniers d'Harada.
Ils racontent comment ce dernier s'est implanté dans un New-York prospère pour y établir sa fondation et y faire peser tout son pouvoir et son influence. Un programme génétique fut alors élaboré afin d'asservir mentalement la population et ceux qui résistairent furent passés sous silence.
Les rebelles durent alors, tels des parasites, se cacher dans les égouts et les tunnels afin d'y préparer une contre-attaque.
Les Youngblood qui étaient craints mais respectés se mirent au service de Lord Toyo Harada !
Il fallait se soulever contre ce règne de terreur instauré et former une unité capable d'empêcher une domination totale...KNIGHTSTRIKE !

Gilad rassure Chapel sur la nature de cet étranger, en effet, il semble digne de confiance et eux deux partage une meme vision qui est que tout ne peut pas être de l'unique resonsabilité de ce Harada car partout ailleurs règne la désharmonie. Gilad est très différent des autres qui ne veulent que se venger d'Harada alors que lui pressent un danger bien plus grand, d'échelle planétaire. Mais celui qui fut l'Eternal Warrior ne joue t-il pas un double jeu ?...En tout cas il semble toujours proche de Shaft puisqu'il se demande s'il doit le contacter.
Pour l'instant il préfère jouer le jeu de Knightstrike car ce Prophet pourrait lui donner des réponses.
En effet il décide de joindre le groupe, en même temps Chapel ne lui laissait pas vraiment d'autre choix.
Tous ensemble décide d'un plan et demain matin ils passeront à l'attaque à l'occasion du défilé de New-Harada (New-York rebaptisé).

Le jour J, Harada fait défiler ses troupes et Youngblood est en alerte car ce serait le jour idéal pour les rebelles de mener une attaque surprise. Et très vite une explosion retentit marquant l'offensive de KNIGHTSTRIKE. Vogue est déjà out et plusieurs gardes aurait été tués sans l'intervention de Shaft.
Et maintenant c'est une bataille rangée entre Youngblood et Knightstrike, Bloodshot contre Al Simmons, Kirby contre Diehard, Gilad contre Badrock, Chapel contre Dutch et Prophet contre...mais où est-il passé d'ailleurs ?
Youngblood VS Knightstrike
(Deathmate Red - Page 45 dessinée par Cedric Nocon)

En vérité Prophet est persuadé de pouvoir raisonner Shaft alors il décide de le prendre par surprise. Il bondit du haut d'un immeuble et atterrit sur son aérojet mais Shaft qui ne veut rien entendre le fait basculer dans le vide. Prophet se rattrape à une corniche et est témoin d'une scène marquante. En effet, Al Simmons apercoit un enfant à terre et souhaite le mettre en sécurité mais Dutch n'en a que faire et lui envoie un tir à bout portant. Kirby, lui aussi témoin, comprend qu'Al Simmons leur chef vient de se faire buter et son sort à lui n'est pas plus enviable. Diehard lui fonce dessus et l'envoie à terre. Il se rapproche de Kirby et commence à le ridiculiser et c'est exactement ce que voulais Kirby qui vient d'activer sa bombe, sentant qu'il n'avait plus la force de lui résister. Ils meurent tous les deux dans l'explosion !
Puis c'est au tour de Chapel qui, alors qu'il avait l'occasion d'abattre Bloodshot, vient lui aussi d'être victime d'une attaque en traitre de la part de Dutch.
Al Simmons première victime de Dutch
(Deathmate Red - Page 50 dessinée par Anthony Winn)

Ce dernier s'en félicite et trône fièrement au dessus de son cadavre. Knightstrike vient de subir 3 lourdes pertes et seul Gilad semble pouvoir les venger. Il surprend Badrock et réussit à le détruire malgré son corps de granit puis c'est Dutch qui vient à nouveau par derrière mais que Gilad parvient à esquiver. Il lui brise la nuque en pensant certainement à ses frères d'armes qui viennent de mourir par sa faute.
Prophet essaye encore de raisonner Shaft et au cours de leur altercation ce dernier perd la maitrise de son aérojet et s'écrase dans la facade d'un immeuble. Prophet est désespéré car il était son dernier espoir et ce n'est pas Gilad qui pourrait supporter sa peine car lui aussi vient de mourir au milieu des ruines de la ville. Jonathan Prophet se redresse comme pour provoquer le destin et promet à ses compagnons de continuer à se battre et à espérer un autre future.

Avis

Ce n'est pas le scénario quoique très basique qui pose problème (même si le personnage d'Eternal Warrior qui semblait être un traître ou jouer double jeu n'a au final plus aucun rôle par la suite - oubli scénaristique ?!) mais la mise en scène avec des combats torché en deux trois cases, donc forcément des morts prématurées. Et puis voir Shaft s'écraser pitoyablement dans un mur ou Gilad mourir d'on ne se quoi révèle un manque de sérieux et de préparation. C'est sûr que quant on doit on clore une méga-baston en deux pages, on fait de l'ébauche.

Graphiquement ça oscille entre du très mauvais, et je pèse mes mots, et de l'assez bon. En effet ce ne sont pas moins que six dessinateurs (!) qui se relaient. Le graphisme cartoon de Dan Fraga ne cache pas ses faiblesses (gros problème de perspective à la page 37), Mark Pacella, comme à son habitude, est décevant (sa double page 39-40 est juste affreuse) et Richard Horie ne se foule pas trop pour ses deux seules pages.
Par contre j'ai bien apprécié les parties avec Cedric Nocon et Anthony Winn qui signe une bien belle dernière page.
Bon Marat Mychaels, ayant fait tous les layouts, ne dessine qu'une seule page plutôt bien faite d'ailleurs.
Les couleurs, elles sont assez douces et se marie bien avec les dessins de Dan fraga mais moyennement pour les autres. Ca reste correct.

Pour les amateurs de Spawn, on notera 6 références à Al Simmons et ce dernier apparaîtra sur 8 pages et plus.
Est-ce que ca vaut le coup de l'acheter ? Oui car Al Simmons est tout de même le leader de cette nouvelle formation, Knightstrike et son rôle est important. On le voit effectivement peu en action puisqu'il est le premier à mourir mais toute la partie interrogatoire avec Prophet (où il est très présent) est dessiné par Dan Fraga et l'avantage de ce dessinateur c'est qu'il aime bien dessiner des gros plans. Donc Simmons est bien mis à l'honneur avec son pote Chapel.

Critique de Deathmate Tour Book plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thehard
Soldat
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Deathmate Tour Book   Dim 24 Jan 2010 - 20:46

Couverture "platinum" pour ce Deathmate Tour
(Deathmate Tour Book - Couverture)
Cliquez pour voir la capture en taille normale

Ce Deathmate Tour Book est avant tout un objet promotionnel donc aucune histoire, uniquement des profils avec photos n&b\couleurs et plusieurs illustrations. A l'instar d'un "Extreme Tour '93 Book", il met en lumière les différents artistes qui ont collaboré à ce projet plutôt que les super-héros\protagonistes qui l'ont composé. Ce n'est pas le seul point commun avec Extreme Tour '93 Book puisqu'en effet le matériel utilisé est identique (Gimmick covers avec gaufrage et pages épaisses d'excellente qualité) et le contenu très similaire (photos des artistes et illustations, maquettes professionnelles, profils détaillés...etc).
Le genre de bouquin qu'on range vite mais soigneusement dans un "bag" CSCC (Current Size ComiCovers) et qu'on vénère tel une relique sacrée.

Greg Capullo himself !
(Deathmate Tour Book - Page 16)
Cliquez pour voir la capture en taille normale

3 pages de présentation pour nous expliquer l'origine de ce crossover inter compagnie réalisé dans l'enthousiasme générale. Le partage et l'échange aussi, puisque les fans d'Image Comics ont pu découvrir l'univers Valiant et inversement.

21 pages de profils agrémentées de quelques pin-ups en couleurs pour les double-pages de Bob Layton, Jim Lee,Rob Liefeld,Mark Moretti,Marc Silvestri et Kevin Joseph Vanhook puis d'illustrations avec effet platinum pour les autres pages de Brett Booth, Kathryn Ann Bolinger, Greg Capullo, Scoot Clark, Bernard Chang, Sean Chen, Joe Chiodo, Kevin Cunningham, Dan Fraga, Maurice Fontenot, Bob Hall Jorge Gonzalez, Alex Garner, Yvel Guichet, Jeff Matsuda, Michael Leeke, Mike Heisler, Danny Miki, John Ostrander, Marat Mychaels, Don Perlin, Brandon Peterson, Joe Quesada, Norm Rapmund, Rodney Ramos, Sal Regla, Trevor Scott, Thomas Ryder, Howard Simpson, Jeff Scott Campbell, Joe St.Pierre, Chap Yaep, John Tighe et enfin Scott Williams.

Pour les fans de Spawn, à noter qu'un Greg Capullo très en forme graphiquement (et de plus encré par Scott Williams) réalisa 3 pages pour le Deathmate Black. Attention, son style est encore largement celui qu'il avait chez Marvel et c'est deux petits mois plus tard, en Décembre '93 qu'il dessinera...Spawn #16 !

Mon Avis :

A acheter uniquement dans le cadre d'une collection complète "Deathmate" ou si vout êtes amateur, comme moi, de ce genre de bouquin promotionnel figurant souvent du matériel de grande classe.


PS: Désolé gng_nation mais je ne possède ni le Deathmate: Preview, ni le Deathmate : Epilogue donc à toi de voir si tu as toujours envie de compléter ce sujet !

6 - Deathmate : Preview
7 - Deathmate : Epilogue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 44
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Ven 5 Fév 2010 - 13:21

thehard a écrit:

PS: Désolé gng_nation mais je ne possède ni le Deathmate: Preview, ni le Deathmate : Epilogue donc à toi de voir si tu as toujours envie de compléter ce sujet !

6 - Deathmate : Preview
7 - Deathmate : Epilogue
Fort volontier ... dès que j'ai un peu de temps ... et ça, c'est pas gagné ...

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4463
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: DEATHMATE   Jeu 28 Juil 2011 - 19:03



DEATHMATE Red :
Novembre 1993 - 53 pages de BD sur 60 - dos carré- Image/Valiant - couverture de Rob Liefeld
Scénario: Rob Liefeld & Eric Stephenson
Mise en page: Rob Liefeld & Marat Mychaels
Dessin: Rob Liefeld, Dan Fraga, Mark Pacella, Athony Winn, Cedric Nocon, Richard Horie, Jeff Matsuda & Marat Mychaels
Encrage: Danny Miki, Jonathan Sibal & Marlo Alquiza
Couleur: Kiko Taganashi & Byron Talman
Séparations couleur: Kiko Taganashi & Extreme Colors

L’histoire :

Note : Dans ce crossover entre les éditeurs Image et Valiant, les deux mondes se sont mêlés pour en créer un nouveau, plaçant les divers personnages dans de nouvelles positions. Seul Prophet se rend compte que les choses clochent, alors que chacun rempli son nouveau rôle sans s’être aperçu du changement de réalité.


Shaft, Badrock, Dutch, Vogue, Diehard et Bloodshot forment Youngblood, groupe de super-héros à la solde de Harada, le groupe surpuissant qui a asservi New York. L’une de ses infrastructures est infiltrée par des terroristes, qui prennent le personnel en otage. Est-ce les renégats de Knigthstrike ? Non, ce qui n’empêche pas à l’équipe de Shaft d’aller régler le problème sur place. Et alors qu’un résistant au pouvoir menace de tout faire sauter, il est stoppé par les flèches meurtrières de Shaft. Travail accompli.

Prophet observe de loin. Il est assommé et capturé par Knightstrike, le groupe de résistants ennemi des Youngblood qui fait front au tout-puissant Harada. Knightstrike est composé de Al Simmons, Chapel, Kirby et Gilad. Le groupe questionne Prophet. Après un long point sur la situation, les tensions diminuent et tout ce beau monde se prépare à contrer le pouvoir en place.

Le lendemain. Une parade des forces militaires de Harada. Des explosions. Knightstike est à l’œuvre. Et Youngblood est payé pour les contrer. Prophet veut parler à Shaft pour le raisonner, lui faire comprendre que cette réalité n’est pas celle qu’ils connaissent. Mais l’archer ne l’écoute pas.
Dans le feu de l’action, c’est l’hécatombe : Vogue est tuée d‘une balle perdue, Dutch assassine Al Simmons qui voulait écarter un enfant des dommages collatéraux, Kirby se fait sauter en emportant Diehard avec lui, Chapel reçoit une balle en plein milieu du crâne de la part de Dutch alors qu’il allait régler son compte à Bloodshot, Gilad détruit Badrock et brise la nuque de Dutch, et Shaft a un accident de planeur !

Prophet ne peut que constater l’ampleur des dégâts. Et la mort de Gilad, l’homme qui le croyait car lui aussi sentait que quelque chose ne tournait pas rond dans ce monde.


Mon avis :

Quelle présentation exemplaire. La couverture brillante est du plus bel effet, il s’agit d’un dos carré, et le papier est de qualité. Cet épisode est l’œuvre de Rob Liefeld et de ses poulains de Extreme Studios. Il se divise en deux parties : la première où Rob Liefeld fait cavalier seul dans son coin et met en scène ses Youngblood, et la seconde où une ribambelle de dessineux tablent sur un vrai ancrage de l’intrigue sous la direction de Eric Stephenson.

La vingtaine de pages de la partie de Rob Liefeld est en fait le fameux concept d’infiltration des Youngbood dans une base secrète, où chaque protagoniste envoie valdinguer les pauvres troufions se trouvant sur place. Le genre de truc qu’il a fait des dizaines et des dizaines de fois. C’est donc toujours la même chose. La seule différence est que dans le cadre de Deathmate, comme on l’a vu, Youngblood est associé au Mal. Aussi, c’est bien de la part de Liefeld de nous exposer la situation en début de séquence, mais bon quand on nous le dit une fois, c’est suffisant. Il se répète lui-même, et puis surtout ça vient après une intro qui nous explique déjà le topo. De la redite, donc.
Bref, Liefeld fait encore et toujours la même chose, ça n’avance pas à grand-chose. Il n’apporte rien. La seule chose remarquable ici, c’est la superbe colorisation de Kiko Taganashi.

Niveau consistance, il faut donc attendre la seconde moitié, soit la trentaine de pages écrite par Eric Stephenson et illustrée par tout plein de tâcherons. Le scribe s’en sort d’ailleurs admirablement. Il comble les lacunes du nouveau venu concernant les tenants et aboutissants de l’histoire, dès le début de sa séquence. Certains trouveront que c’est trop verbeux, que la scène de l’interrogatoire de Prophet est trop longue, mais perso j’ai trouvé ça bien écrit, toujours intéressant, et surtout pour une fois que dans un produit Extreme on nous propose autre chose que des baston décérébrées… Bref, vous l’aurez compris, de la bonne lecture.

L’action repointe bien entendu le bout de son nez vers la fin. Et comme écrit dans le résumé, c’est l’hécatombe : heureusement que l’on est dans une sorte de réalité alternative ! Mais malheureusement, la place manque et les scènes se succèdent, chaque évènement étant réduit à quelques cases. Assez rageant en regard de la place prise par la partie finalement inutile signée Rob Liefeld. Un certain déséquilibre règne donc dans ce comic. Et les dessinateurs dans tout ça ? Oh ma foi cela nous donne des planches à peu près toutes pitoyables ! C’est bien dommage. Alors heureusement que ça se lit bien.


En bref, Extreme Studios ne s’illustre pas de la plus belle des manières niveau qualité graphique sur ce comic. Celui qui relève le niveau, outre le coloriste Kiko Taganashi sur la vingtaine de premières pages, c’est Eric Stephenson. Il arrive à intéresser à cet univers composite grâce à ses textes bien écrits. Pour nous, nous avons-là Al Simmons et Chapel en mode Knightstrike avec une approche différente, voulue par le chamboulement de la mini-série. Des résistants au tyran auto-proclamé, où Simmons joue au chef et où Chapel garde tout de même son caractère de grand cinglé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DEATHMATE   

Revenir en haut Aller en bas
 
DEATHMATE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spawn Vinc259 :: Spawn :: Toute l'actualité de Spawn-
Sauter vers: