Toute l'actualité de spawn, comics, wallpapers, figurines,...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BOMB QUEEN vol.4 #3 et #4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4449
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: BOMB QUEEN vol.4 #3 et #4   Mer 18 Mar 2009 - 17:46

Bonjour à tous. Installez-vous confortablement et en voiture, Simone !
Nous continuons notre tour d’horizon des inédits V.O. ayant un lien avec le spawnverse.
A l’heure de la sortie d’Invincible #60, c’est une autre rencontre de personnages que je vous propose aujourd’hui. Sans doute ne vous en rappelez vous pas, mais je l’avais évoqué dans le topic ‘Pour patienter’. Je vais vous chroniquer deux épisodes de la série Bomb Queen, qui accueillent en guest-star… non pas Spawn, mais She-Spawn. Qui ? She-Spawn, aka Nyx dans les épisodes dessinés par Nat Jones, à savoir les #140 et #141.

Qui est Bomb Queen ?
Bomb Queen, création de Jimmie Robinson, est une jeune femme dans une tenue affriolante de super héroïne… enfin non, de super vilaine plutôt, puisqu’elle est l’auto proclamée dictatrice de New Port City, ville de la décadence – comprenez sexe et violence.

Les deux épisodes qui nous intéressent sont Bomb Queen vol.4 #3 et #4.
Vous vous attendez donc tout naturellement là tout de suite à lire la chronique du #3…
Eh bien non, pour le coup, ce sera le #4, parce que je n’ai pas, pour l’instant, le #3 ! Hum, let’s go !




Bomb Queen vol.4 #4 :
Bomb Queen IV Suicide Bomber #4

décembre 2007 – 24 pages de BD sur 32 – 3.50 $ - Image
Scénario, dessin et encrage: Jimmie Robinson
Couleur: Paul Little

Que s’est-il passé avant ?
Bomb Queen est sans le savoir le réceptacle humain de Desarak, un démon de l’underworld - situé entre Terre et Enfer – qui ne peut se manifester parmi nous que tous les 1000 ans... C’est lui qui l’a influencée en lui faisant déclarer la guerre aux super-héros et à d’autres villes ricaines. Nyx, qui en tant que She-Spawn est la gardienne de l’underworld, tue Bomb Queen. La suite tout de suite…

Résumé :

Bomb Queen et She-Spawn sont dans l’underworld. Bomb Queen ne peut alors pas agir, et par conséquent Desarak. She-Spawn lui explique le topo et les voilà en route vers le repaire du démon. Mais en route, elles croisent un monstre. Les pouvoirs de Bomb Queen ne fonctionnent pas ici. She-Spawn lui dit que, comme elle, elle peut se transformer en une sorte d’Hellspawn en ce lieu. Ce qu’elle fait. Et décapite alors le monstre. Et cet acte lui procure un plaisir orgasmique, elle en redemande, ne se contrôle plus. Ce qui ne plaît guère à She-Spawn, qui voit Bomb Queen s’envoler seule se faire plaisir.

Mais puisque Bomb Queen se plaît dans l’underworld, Desarak ne peut donc plus se servir d’elle sur Terre. Nyx disparaît et se réveille, là où elle avait tracé le cercle d’accès, dans une ruelle. Editor Girl est auprès d’elle – ne me demandez pas qui est ce personnage. Nyx pense Bomb Queen prisonnière de l’underworld, or cette dernière est là, auprès d’elles !

Dans l’underworld, Bomb Queen a trouvé le repère de Desarak, a volé la source de son pouvoir, s’est fightée avec lui… Desarak, démon de la haine, n’a pas supporté cet affront, a été submergé par trop de haine et est devenu un simple chat, que Bomb Queen a ramené avec elle dans notre monde. Desarak est donc prisonnier dans un corps de chat pour 1000 ans. Bomb Queen, en plus d’avoir retrouvée la raison, possède le pouvoir du démon.

Elle a levé ses menaces contre le gouvernement ricain et retrouve sa New Port City chérie, lieu de tous les vices, où les habitants la vénèrent. Fin !


Mon avis :

Je n’ai pas pour le moment l’épisode précédent, à savoir la première partie de cette histoire. Mais j’ai tout de même compris la situation. Certainement que c’est grâce au dialogues, très bien écrits, fluides en plus d’être nombreux. Il y a pas mal à lire, les dialogues entre les deux protagonistes sont bien foutus, bref c’est de la belle œuvre à ce niveau là.
Côté dessin, c’est le minimum syndical, mais le gars dessine assurément bien. Donc, à tous les niveaux, c’est okay, c’est bien réalisé et fait avec amour. Un bon comic, tout simplement.

La série Bomb Queen avance visiblement des arguments à la fois vendeurs et couillus : un personnage aux tenues affriolantes qui ne cachent pour ainsi dire rien – on aperçoit même de-ci de-là un téton ou la forme des lèvres, assez explicite pour une série de ce genre -, ordurière dans son langage, et super-vilaine !
Quant à Nyx/She-Spawn, c’est sympa de la revoir, parce que j’ai trouvé son passage sur seulement deux épisodes de la série Spawn bien trop court…

-Duke_Oliver-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4449
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: BOMB QUEEN vol.4 #3 et #4   Jeu 27 Jan 2011 - 14:06

Une fois n'est pas coutume, je vous chronique présentement l'épisode précédent après l'épisode suivant !
J'ai relu ce que j'ai écrit ci-dessus, et je me surprends de constater que j'avais tout capté sans avoir lu la première moitié de l'histoire. Voici ci-dessous ce qui s'est passé avant, suivant de mon avis. Donc, pour bien faire, il vous faudrait mieux lire ce présent message en premier, puis le premier ci-dessus en second ! Allez, trève de bavardage, voici enfin l'autre moitié de cette rencontre de notre Nyx alias She-Spawn avec Bomb Queen, la création de Jimmie Robinson éditée par Shadowline, le label de Jim Valentino. Suivi d'un avis plus général et avec plus de recul.


Bomb Queen Vol.4 #3 :
Bomb Queen IV suicide bomber #3

novembre 2007 - mêmes caractéristiques et auteurs que l'autre épisode

Résumé :

Sous les ordres de deux agents aux lunettes noires, Nyx se rend à New Port City, ville de vilolence et de sexe gouvernée par Bomb Queen, afin d'y débusquer le démon Desarak. Nyx est la gardienne de l'entre-monde et sa mission et d'y éliminer le démon, qui se dévoile sous sa forme maléfique seulement tous les mille ans. Or, Desarak a corrompu Bomb Queen, qui se montre plus despotique que d'habitude, et a ainsi déclaré une guerre ouverte aux super-héros des grandes villes des Etats-Unis ainsi qu'aux autorités militaires, ces dernières allant encercler la cité pour protéger le pays de cet ennemi.

Une fois à l'intérieur de New Port City, Nyx se planque et trace des formes pour pouvoir se transformer en She-Spawn - en fait, c'est son esprit, et non son corps propremant dit. Bomb Queen se réveille d'une longue nuit de sommeil et le combat approche, une affrontement inévitable entre ses citoyens déviants et l'armée. Mais Nyx/She-Spawn s'interpose et c'est une longue baston entre les deux femmes qui fait rage au sein de la cité. Et alors que Bomb Queen semble débarassée de son assayante, cette dernière réapparaît dans son dos et lui plante sa faux en plein coeur. Les deux se retrouvent alors illico dans l'entre-monde.

Mon avis :

A mon sens, la série Bomb Queen reprend un peu le principe de Evil Ernie (oui, ça date), mais avec une super-vilaine très portée sur la vulgarité et sans les morts-vivants. Elle gouverne une cité genre Sin City mais plus fantaisiste et de mauvais goût. Un mauvais goût tout à fait assumé par l'auteur Jimmie Robinson, du moins je l'espère pour sa santé mentale. Ce n'est pas ce que l'on pourrait appeler une BD recommandable, tant la vulgarité facile y fait rage, mais force est de constater que l'auteur ne se contente pas de ce divertissement primaire et hautement racoleur, en témoigne le sérieux qu'il a à conter son histoire. Une vue d'ensemble qui sauve cette série de la poubelle, mais qui demeure au final assez bizarre à mes yeux, même à mon âge. Une curiosité.

Une curiosité qui vient aussi du grand écrat qu'il y a entre le ton, que je viens de vous expliquer, et la partie graphique. Jimmie Robinson sait dessiner, il n'y a pas de doute, mais son style est minimaliste. la colorisation n'est pas non plus de la plus haute qualité. reste que le minimum syndical est assuré, et que la narration n'est pas dégueu. Un produit loin d'être mainstream, qui ne peut pas plaire à tout le monde, mais qui doit avoir son public comme en témoigne sa longévité, la série étant toujours en cours.

Quid de Nyx alias She-Spawn ? C'est en effet pour ce rapport avec Spawn que j'ai acheté ces deux épisodes, et ce pouquoi ils ont toute leur place sur le forum. Eh bien elle est bien utilisée, Robinson se servant bien du contexte infernal dans ces deux épisodes. Bref, l'utilisation du personnage n'est pas forcé. Ce qui n'empêche qu'elle n'est pas non plus à mettre dans la liste must-have. Car on se demande bien comment Todd McFarlane a autorisé cette utilisation de son personnage, dans un titre au propos quand même ouvertement politiquement incorrect. J'en veux pour preuve cette case où She-Spawn, en pleine baston, reçoit un coup de sein volontaire de la part de Bomb Queen (qui est bien équipé à ce niveau là) ! Incongru, et qui fini de forger mon avis vis-à-vis de ces deux épsiodes : une curiosté autre, loin d'être indispensable aux fans spawniens, mais qui se doit d'être dans la bibliothèque des complétistes acharnés tels que l'on en trouve sur notre bô forum !

-Duke_Oliver-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asura
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 28
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: BOMB QUEEN vol.4 #3 et #4   Jeu 27 Jan 2011 - 14:23

Marrant, c'est la premiere fois que je vois deux lettres supplementaires de la typographie du logo, autre que S, P, A, W et N... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gawhell
Bebe
avatar

Nombre de messages : 1
Age : 31
Date d'inscription : 15/07/2014

MessageSujet: Re: BOMB QUEEN vol.4 #3 et #4   Sam 19 Juil 2014 - 2:17

Je les ai achetées aussi, et c'est marrant.
Si tu aime: la découverte d'un nouveau Spawn , les seins, le fuckin language, ce titre est pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4449
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: BOMB QUEEN vol.4 #3 et #4   Sam 19 Juil 2014 - 17:34

C'est vrai que Bomb Queen est une série au propos très... libre ! Mais ça ne fait jamais de mal de temps en temps, hein.
L'univers Spawnien s'inserre tout de même bien dans cette histoire. A noter que Nyx est un personnage majeur dans Spawn, dans le run de Brian Holguín & Angel Medina, puis celui de David Hine & Brian Haberlin. Elle est transformée en She-Spawn et se rend en Enfer avant dans deux (excellents) épisodes illustrés par Nat Jones datant de fin 2004 : les Spawn #140 et #141 (traduits en VF à l'été 2005 dans les Chroniques de Spawn n°1 et 2 de Delcourt).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BOMB QUEEN vol.4 #3 et #4   

Revenir en haut Aller en bas
 
BOMB QUEEN vol.4 #3 et #4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adam Bomb
» Queen Emeraldas
» Freddie, John, Roger et Brian====> Queen...
» Vampire Queen Bee
» GOLDEN AGE'S SHEENA queen of jungle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spawn Vinc259 :: Spawn :: Toute l'actualité de Spawn-
Sauter vers: