Toute l'actualité de spawn, comics, wallpapers, figurines,...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Chroniques de Spawn N°33

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4507
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Les Chroniques de Spawn N°33   Mer 27 Oct 2010 - 13:19

Comme tous les deux mois, quelques jours avant sa sortie en kiosque, voici le topic dédié au nouveau numéro du magazine Les Chroniques de Spawn de Delcourt. Au sommaire du n°33, Erik Larsen (Savage Dragon) est l’invité de la série Spawn le temps d’un épisode pour son compère Todd McFarlane. Greg Capullo (Spawn, The Creech) prend le siège de dessinateur attitré de la série Haunt, la création de McFarlane & Kirkman. Et suite et fin du deuxième épisode de la mini-série évènement Image United (où chaque artiste dessine sa création) ainsi que du premier quart de Sam & Twitch: The Writer, des deux Luca, les italiens Blengino & Erbetta.
Rappel de la règle du topic : Ni flood ni spoilers ici, merci. Juste vos avis, aussi développés soient-il.


Couverture :


Les Chroniques de Spawn N°33 :
de novembre/décembre 2010 - bimestriel - Delcourt - 84 pages - 4.95 €
sortie prévue le samedi 30 octobre 2010 - couverture de Greg Capullo (Image United #2)

Sommaire :
- Spawn #199, scénario de Todd McFarlane & dessin de Erik Larsen (septembre 2010)
- Haunt #7, scénario de Robert Kirkman & dessin de Greg Capullo (mai 2010)
- Image United #2, 2nde partie, scénario de Robert Kirkman, dessin de Erik Larsen, Rob Liefeld, Todd McFarlane, Whilce Portacio, Marc Silvestri & Jim Valentino (décembre 2009)
- Sam & Twitch: The Writer #1, 2nde partie, scénario de Luca Blengino & dessin de Luca Erbetta (mai 2010)

Couvertures des épisodes originaux :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mino
Sergent
avatar

Nombre de messages : 174
Age : 36
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Spawn N°33   Jeu 28 Oct 2010 - 12:51

C'est vraiment pas terrible ces 1/2 épisodes. On dirait vraiment que c'est pour maintenir Image United au sommaire tous les deux mois. Je pense que l'Ecrivain méritait un meilleur traitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 45
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Spawn N°33   Jeu 28 Oct 2010 - 15:23

mino a écrit:
C'est vraiment pas terrible ces 1/2 épisodes. On dirait vraiment que c'est pour maintenir Image United au sommaire tous les deux mois. Je pense que l'Ecrivain méritait un meilleur traitement.
Comme je l'ai déjà dit 1 000 fois (mais je sais que je suis un vieux radoteur) T.M.P. (et, a fortiori Delcourt) aurai(en)t du attendre que TOUTE la séie soit prête avant de faire une paruTION.
Nous, ici, on a un demi épisode tous les deux mois ... mais aux Etats-Unis, cela fait combien de mois qu'ils n'ont plus rien eu sur cette série ?
Sérieusement, on aura VRAIMENT de la chance si on a la fin un jour, car je ne serai pas surpris que le public se mette à bouder en masse cette vaste fumisterie et que leur projet économiquement devenu non viable coule ...

Quand à "L'Ecrivain", c'est comme pour la plupart des histoires avec Sam & Twitch, je pense que rien ne vaut le T.P.B. !

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4507
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Spawn N°33   Ven 29 Oct 2010 - 17:49

Je suis de l'avis de vous deux.

Les Image boys ont été trop optimistes. Ils auraient dû être sûr de tout avoir de prêt pour sortir la mini-série. Surtout avec une telle ambition et une telle complexité logistique, ainsi qu'en sachant que certains sont également fort occupés avec la gestion de leur compagnie - oui je pense à toi, Todd. C'est ce que Top Cpow à fait avec The Darkness/Pitt dessiné par le lent car méticuleux Dale Keown, par exemple.
Et puisqu'il y a retard, Delcourt fait le (mauvais) coup d'un demi épisode tous les bimestres, histoire de faire durer, tout en espérant que ça se bouge côté ricain. Et puisque le magazine est repassé à une quatre-vintaine de pages (c'est surtout ça la raison, imposée par la formule actuelle), Sam & Twitch: the Writer se retrouve à ne pas pouvoir être publié à coup d'un épisode complet à chaque numéro. Ce qui est illogique, puisque la mini-série est sortie aux States à un rythme... bi-mensuel !
Bref, certes Delcourt doit faire avec le retard des différents titres outre-Atlantique, mais bon, l'idée de couper des épisodes, c'est une mauvaise idée. Haunt y a pas de souci. Spawn c'est just, mais ça devrait être plus clément après la sortie du prochain épisode, le numéro anniversaire #200, si l'on croit ce que l'on nous dit, à savoir que les premiers épisodes post-#200 par Carlton & Kudranski sont déjà prêts. Image United je ne me fait plus d'illusions - et ça me fait bien ch**, vous savez, c'était un concept qui me bottais grave à la base. Et enfin, Sam & Twitch: The Writer, ben retour au paragraphe précédent !

Allez, devant ce constat, qui dure quand même depuis quelques numéros, pas des plus joyeux concernant le sommaire de la revue, oublions quelques instants ces déceptions actuelles : l'attente jusqu'au n°33 des Chroniques de Spawn touche bientôt à sa fin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4507
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Spawn N°33   Sam 30 Oct 2010 - 12:52

Bonjour à tous. Je passe juste pour vous informer que Les Chroniques de Spawn n°33 est bel et bien sorti aujourd'hui. Avec un jour férié proche, c'est-à-dire le lundi 1ier novembre, on pouvait douter. Mais non, le nouveau numéro est bien sorti à la date prévue, indiquée dans le précédent numéro. La couverture est bien la variante de Image United #2 par Greg Capullo. La phrase en bas a changée par contre, il s'agit de : 'Omega-Spawn entre en scène'. Je ne pourrais pas lire la bête tout de suite, car entre un week-end au boulot, des repas de famille et un bouquin à finir, le temps manque. En tout cas, avis la semaine prochaine. Je l'ai feuilleté, et ça m'a l'air bien bon, je dois dire !
Sont sortis également aujourd'hui les deux autres magazines kiosques de Delcourt, Star Wars: La Saga en BD n°28 et Star Wars: The Clone Wars n°2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gng_nation
Demi-Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2637
Age : 45
Localisation : PloucLand
Date d'inscription : 21/03/2005

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Spawn N°33   Lun 1 Nov 2010 - 16:55

Duke_Oliver a écrit:
Sont sortis également aujourd'hui les deux autres magazines kiosques de Delcourt, Star Wars: La Saga en BD n°28 et Star Wars: The Clone Wars n°2.
Ben mince alors ! J'y suis allé tout à l'heure, sous la pluie ... pour rien ! Rien n'était arrivé ! On verra demain ...

_________________
"Bela Lugosi's dead ! Undead ... Undead ... Undead ..." Bauhaus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/gng_nation
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4507
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Spawn N°33   Lun 1 Nov 2010 - 21:06

Spawn #199 :

Peu de temps après sa sortie ricaine, pour cause de retard de la série, voici déjà la traduction de l’épisode signé McFarlane & Larsen. Clairement un épisode pré-numéro anniversaire à sa lecture, avec sa tension en crescendo, correctement exécuté. Il ne va pas non plus me permettre de changer d’avis et de dire le plus grand bien de l’actuelle orientation de McFarlane. Le scénario est à la fois prenant et des plus légers, c’est vite lu. Il y a une certaine facilité à conter certaines péripéties, qui tombent tel un cheveu sur la soupe, là, présenté devant nous sans réelle mise en place. Les dialogues ne sont pas les mieux écrits que l’on puisse lire dans les comics de nos jours, quand ils ne font pas dans le remplissage pur et simple en paraphrasant ce que l’on sait déjà (les pages 2 et 3 en sont le parfait exemple).

Vous allez me dire que je reste désespérément campé sur mes positions, à dénigrer le père Todd depuis qu’il lui a pris de stopper net l’exceptionnel labeur du scénariste David Hine (du #150 au #184), qui proposait un réel et passionnant approfondissement du caractère d’Al Simmons et de son entourage… pour revenir à une espère de relaunch caché, avec un nouveau héros à la personnalité toujours pas définie. Vous n’aurez pas entièrement tort, mais pas totalement raison non plus.

A l’instar du #198 traduit dans le numéro précédent, nous pouvons contempler des planches qui font plaisir à voir. Khary Randolph apportait une énergie bienvenue le temps d’un épisode. Eh bien ici Erik Larsen fait de même. Son style est très caractéristique, tout en puissance et raccourcis. Il fait des merveilles, changeant des canons habituels vus récemment sur la série. Les styles des deux artistes sont pourtant opposés, celui de Larsen étant carré et punchy, celui de McFarlane étant rond et sombre. L’alliance des deux donne un résultat hybride, où l’on reconnaît la patte à la fois de l’un et de l’autre. Et encore une fois, ça marche !
Je ne parlerais pas de la colorisation, loin des prouesses passées, une nouvelle approche qui tranche voulue par Todd, mais dont j’ai du mal à devenir fan, même si j’avoue que dans cet épisode-ci ça ne m’a pas plus dérangé que ça.

Ce n’est pas dans mon habitude, mais vu ce qu’il se dit et se passe dans la deuxième moitié de ce #199, je vais spoiler sévère dans le paragraphe suivant - et uniquement dans celui-là, je vous rassure. A ne lire qu’après coup, donc.

Spoiler:
 

Voilà, je crois que j’ai tout dit. Et bien sûr, tout cela n’est que mon opinion personnelle, qui n’engage que mes propres avis et réflexions. Non, je dis ça, parce que dans le Courrier des lecteurs, j’apprends par le biais d’un fan qui n’ose donner son nom que j’ai des « pensées un peu conservatrices et égoïstes » ! Rolling Eyes


Sam & Twitch: The Writer #2 seconde moitié :

Pas trop de choses à dire par contre sur ces pages-ci. Un demi-épisode, c’est bien court et il est difficile de se forger un avis sur si peu de matière. Scénaristiquement, ça n’avance guère ici mais les personnages sont bien campés. Graphiquement, c’est bien foutu. Pas grand-chose à relever, donc, il semblerait que la mini-série s’apprécie dans son ensemble. Ce que le moyen de diffusion de Delcourt ici employé n’aide pas vraiment.


Image United #2 seconde moitié :

C’est la même chose ou presque que dans le numéro précédent. Baston suivi de baston suivi de baston… Avec la majorité des dialogues juste là pour meubler, mais qui n’apprennent rien. L’intrigue, si tant est l’on peut considérer qu’il y en ait une, n’avance pas. Robert Kirkman ne raconte rien dans cette mini-série qui pourtant aurait eu besoin de bases solides et un tant soit peu prenantes et captivantes. Au lieu de cela, l’auteur se la joue enfant qui s’amuse avec des figurines, multipliant les alliances et les apparitions de nombreux personnages, parfois secondaires, et parfois juste l’espace d’une case. Ca pourrait à n’en pas douter être le pied si ce n’était pas si vain. En tout cas c’est mon ressenti pour le moment : j’espère que sera introduit à un moment ou un autre une raison valable à tout ça. Car à l’annonce d’un tel projet, aussi excitant dans le fond que dans la forme, je m’attendais quand même à quelque chose de plus pertinent que ça.

On se rattrape donc avec ce que l’on a. C’est-à-dire ces planches réunissant plusieurs dessinateurs stars. Pour ça, on est servi. Voilà au moins une promesse tenue. Et il est marrant de voir les divers artistes se fondre dans le moule de la narration d’Erik Larsen. En tout cas, la juxtaposition des différents styles fonctionne bien et n’est jamais repoussante. C’est la couleur qui unit l’ensemble, me direz-vous ? Certes oui, même elle est légèrement trop flashy à mon goût. Encore que pas sur tous les personnages ou éléments. Et même si sur ce titre c’est cette approche qu’il fallait. Alors z’allez me dire que je sais pas ce que je veux, à raller aux couleurs fades et ternes de Spawn et Haunt, et à râler aux couleurs criardes de Image United ? Et je vous répondrais que j’ai des goûts bien définis, nah !


Haunt #7 :

Après l’épisode particulier du précédent numéro, qui voyait des éléments du premier arc contés d’un point de vue différent, début d’un nouvel arc ici, avec Greg Capullo désormais au dessin de la série. Ce #7 est clairement un épisode de transition. Il n’y a pas d’action tonitruante ou d’enjeux capitaux. C’est plus posé, l’épisode prenant le temps de s’intéresser aux divers personnages et à leurs motivations respectives. Robert Kirkman gère ça convenablement, n’en fait pas des tonnes, ce n’est pas inintéressant à lire, on passe un bon moment.

Greg Capullo réussit lui aussi de son côté cet épisode plus calme. C’est un réel plaisir de le retrouver sur des planches intérieures. On le sent déjà à l’aise avec l’univers et les personnages. La série regorge déjà à la base de belles qualités, et l’apport de Capullo n’entache en rien la spécificité du titre. C’est à la fois fluide et inspiré. Tout en étant très éloigné de son travail passé sur Spawn, la série étant bien différente.
L’encrage… euh, quel encrage ? Todd McFarlane est crédité, mais qu’a-t-il fait ? Moi ce que je vois, c’est le crayonné brut de Capullo, légèrement assombri, et juste quelques traits en négatifs dans quelques aplats de noir ! Pas spécialement un mal, puisque l’on peut ainsi voir le travail concret de Capullo, mais curieux, par exemple si l’on compare avec l’épisode de Spawn du jour, où là chaque case porte la McFarlane touch.
Les couleurs… Même reproche que d’habitude : c’est faaaaade… Et surtout, je trouve que ça ne met pas en valeur le dessin de Capullo comme il le mérite. C’est bien dommage, même si je comprends que l’idée et de s’écarter le plus possible du tout venant des comics de super-héros.


Pour conclure et en résumé, les épisodes traduits dans ce nouveau numéro se lisent avec plaisir, mais l’on n’en garde pas un souvenir impérissable. Une lecture agréable et appréciable, mais aux histoires pas éclatantes. Au prochain numéro ? Certainement, avec - croisons les doigts - le fameux numéro #200 de notre série fétiche. Si l’on excepte quelques fautes ou oublis et une couverture passable (l’encrage digital de Capullo fait que l’on a bien du mal à reconnaître son style, d’autant plus que le visuel est bateau), ce n°33, malgré la déception ambiante - j’aime pô Spawn en ce moment, Image United ne raconte rien et un demi épisode c’est bien difficile de juger -, n’est pas mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mino
Sergent
avatar

Nombre de messages : 174
Age : 36
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Spawn N°33   Jeu 4 Nov 2010 - 23:10

mouaif pas bien emballé par ce n°. Spawn est toujours une purge à lire, sauf la dernière page qui me fait dire tiens? mais c'est qui alors? là c'est vrai je suis curieux mais pour le reste... Pas convaincu non plus par le tandem Larsen/McFarlane. Il y a des planches entières où on ne peut pas reconnaître Larsen! Un peu comme l'épisode de Liefeld d'ailleurs. Avec Randolph j'avais trouvé ça très réussi mais là je trouve que ça ne fonctionne pas. Décidemment entre Endgame et le pré-#200 je trouve le temps long. Espérons que le fameux n° anniversaire sorte dans les délais qu'on passe vite à autre chose passque le meublage c'est vraiment pénible.
L'Ecrivain souffre vraiment de son démantibulage : le premier n° en intégralité est une présentation de l'intrigue et des intervenants mais comme on l'a eu sur 2 mois on a l'impression que ça stagne, même en relisant tout d'un trait. Dommage
IU est une grosse déception pour moi aussi, je faisais confiance à Kirkman pour pondre un truc à peu près sensé (le challenge était de taille c'est vrai) et à 1/3 de l'histoire on a quasiment eu qu'une bataille pas rangée entre les héros et les villains. C'est peut-être aussi le tronçonnage mais j'ai l'impression de n'avoir rien lu.
Ajoutez à ça un # de Haunt plutôt calme niveau histoire mais réussi niveau caractérisation des personnages et magnifié par les crayons de Rulez et vous avez un n° des Chroniques dont malheureusement ce que je retiens le plus ce sont les coquilles de plus en plus fréquentes au fil des n°!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinc259
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 270
Age : 35
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 24/10/2004

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Spawn N°33   Jeu 18 Nov 2010 - 21:52

Bonjour,

Mise à jours faite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://users.skynet.be/vinc259/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chroniques de Spawn N°33   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chroniques de Spawn N°33
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [comics] Les Chroniques de Spawn N°28
» Nouveautés et Acquisitions - Janvier 2011
» Nouveautés et Acquisitions - Mai 2007
» [Troisi, Licia] Chroniques du Monde Emergé (série)
» Clinique de l'exil : chroniques d'une pratique engagée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spawn Vinc259 :: Spawn :: Toute l'actualité de Spawn-
Sauter vers: