Toute l'actualité de spawn, comics, wallpapers, figurines,...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Angela chez Marvel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4558
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Angela chez Marvel   Lun 16 Mar 2015 - 13:31

Le personnage d'Angela a été créé par le scénariste Neil Gaiman et le dessinateur Todd McFarlane aux tous débuts de la série Spawn. Pendant de longues années, le scénariste a intenté un procès envers le dessinateur concernant le droit des personnages qu'il a co-créé pour lui, ainsi que la possession de Miracleman. Aujourd'hui, Neil Gaiman a récupéré les droits d'Angela, et a placé le personnage chez Marvel.

Présentée à la toute fin de la saga Age of Ultron de Brian Michael Bendis par Joe Quesada, Angela a d'abord été introduite comme nouveau personnage mystérieux dans la série/équipe Guardians of the Galaxy par Bendis & Sara Pichelli, avant de voir sa connexion à l'univers Marvel dévoilée, puis avoir droit à son actuelle propre série.


Les Gardiens de la Galaxie tome 2 'Angela'
sorti le mercredi 04 Mars 2015 – album librairie – éd. Panini – coll. Marvel Now
160 pages – 16.95 €uros – couverture de Sara Pichelli
contient Gardians of the Galaxy #4 à #10

Scénario : Brian Michael Bendis
Dessin : Sara Pichelli, Olivier Coipel, Valerio Schiti, Francesco Francavilla et Kevin Maguire
Encrage : Sara Pichelli, Mark Morales, Valerio Schiti, Francesco Francavilla et Kevin Maguire
Couleur : Justin Ponsor, Ive Svorcina et Francesco Francavilla

Le pitch : « Suite à la grande saga Age of Ultron, la mystérieuse Angela apparaît dans l'univers Marvel et croise la route des Gardiens de la Galaxie ! Star-Lord et ses alliés sont ensuite opposés aux armées de Thanos au cours du conflit spatial Infinity. »

Mon avis :
Le premier tome m'avait bien déçu. Si la partie graphique était soignée, le scénario était particulièrement bas. Histoire décompressée, dialogues réduits à peau de chagrin, peu d'enjeux, bref un grand vide. Ce nouvel album ne remonte pas la pente, il en garde exactement les mêmes caractéristiques. Brian Michael Bendis n'a absolument rien à faire de cette série et de ses personnages. Il n'y a quasiment pas de texte, difficile de s'attacher aux protagonistes. Les intrigues sont à peine effleurées, en plus de prendre leurs sources dans d'autres titres. Ça ne raconte pour ainsi dire rien, et c'est étiré sur des pages et des pages.

Le personnage d'Angela, au look légèrement modifié par rapport à ce que l'on connaît mais tout de même bien similaire, arrive et se dévoile comme un cheveu sur la soupe, en n'exploitant rien. C'est une Guerrière qui vient du Paradis, d'accord, et qui se retrouve à errer dans l'espace. Les Gardiens de la Galaxie, qui passent leur temps à glander, ont alors à disposition un joujou pour s'amuser.

Bref, c'est très pauvre et creux, juste bon a vendre du papier mais sans rien proposer de concret. Heureusement, on se rattrape avec les qualités graphiques, éclatantes. Si l'art de Francesco Francavilla tranche avec le reste, le trait de l'artiste italienne Sara Pichelli est très élégant. C'est également le cas de l'expressif Kevin Maguire, le temps d'un épisode. Tous s'en sortent haut la main, fournissent un travail classieux, soutenus en plus par la magnifique colorisation de Justin Ponsor. Ils doivent illustrer du vent, ce qui ne doit pas être spécialement motivant, mais s'appliquent à le faire de la plus belle des manières.

L'édition de Panini va dans ce sens. Album cartonné, avec en bonus toutes les couvertures variantes, ce qui fait un sacré paquet et par de sacrés noms. Par contre, la traduction, qui pourtant ne doit pas être compliquée vu l'ineptie ambiante et le texte minuscule, est en mode automatique et sans aucun charme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4558
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: Angela chez Marvel   Mer 18 Mar 2015 - 19:46


Original Sin Extra Hors Série n°1 : Thor & Loki – Le Dixième Royaume
sorti le mardi 17 Mars 2015 – revue kiosque – éd. Panini
116 pages – 5.50 €uros – couverture de Simone Bianchi
contient Original Sin #5.1 à #5.5: Thor & Loki - The Tenth Realm #1 à #5

Scénario : Jason Aaron & Al Ewing
Dessin et encrage : Simone Bianchi & Lee Garbett
Couleur : Simone Bianchi, Adriano Dall'Alpi, Simone Peruzzi & Nolan Woodard

Le pitch : « Suite aux événement d'Original Sin, le plus grand secret des Neuf Royaumes est révélé. Thor et loki partent alors à la découverte d'un nouveau et étrange monde. Ce récit complet, qui met également en scène Angela, est signé Aaron, Ewing, Bianchi et Garbett. »

Mon avis :
L'évènement Marvel Original Sin écrit par Jason Aaron permet à l'éditeur d'enfin ancrer le personnage d'Angela récemment introduit dans son univers. Pour l'instant, elle squatte la série/l'équipe des Gardiens de la Galaxie, sans aucune explication (voir ci-dessus). Mais aujourd'hui, grâce à la présente mini-série, Angela se fond enfin dans le moule. De manière artificielle et forcée ? Pas du tout ! Et c'est là la bonne surprise, l'idée est aussi logique que bien vue...

Thor et son demi-frère machiavélique Loki découvrent en même temps que le lecteur un pan caché de son univers. Attention SPOILERS ! Le Paradis et ses Anges. Et la plus grande guerrière de ce coin reculé est Angela, qui s'avère être leur sœur, arrachée à Asgard lors d'une bataille lorsqu'elle était bébé. Angela est donc Asgardienne de naissance, mais Ange d'éducation. Et donc de nature. Fin des SPOILERS ! Le personnage, le lieu, c'est admirablement bien fait : d'un côté ça colle à cette partie de l'univers Marvel, et de l'autre ça correspond grosso modo à tout ce que l'on a lu d'elle dans Spawn !

Tout ça est raconté de façon limpide par Aaron & Ewing, dans un bel élan continu et non sans grosses castagnes régulières. C'est également magnifiquement illustré. Lee Garbett a un style aussi simple que plaisant, avec un encrage qui a du caractère. Un travail soigné. C'est comme on l'attendait Simone Bianchi qui lui vole la vedette. L'artiste italien se charge de ce qui se passe au Dixième Royaume, Garbett du reste. Ce qui fait que chacun dessine la moitié de l'histoire. J'ai remarqué un fill-in de trois ou quatre pages d'un dessineux non crédité. Bianchi, puisque je parlais de lui, nous offre des planches superbes de virtuosité.

Il est aussi à l'honneur dans les bonus : sont reproduites toutes les couvertures, qu'il a peintes, ainsi que des planches à l'état de crayonnées qu'il commente. Panini édite cette mini-série en kiosque, dans un comic qui en contient l'intégralité. Du tout bon à tous les niveaux. Entre un récit aussi jouissif à lire que bien foutu, et une partie graphique de toute beauté. Jetez-vous dessus, vous ne le regretterez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4558
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: Angela chez Marvel   Lun 19 Oct 2015 - 17:42


Les Gardiens de la Galaxie Hors Série n° 1 : 'Angela - Asgard's Assassin'
sorti le vendredi 16 Octobre 2015 - revue kiosque - Panini Comics
couverture de Stéphanie Hans - 128 pages - 5,70 €uros
contient Angela: Asgard's Assassin #1 à #6

Scénario : Kieron Gillen et Marguerite Bennett
Dessin : Phil Jimenez et Stephanie Hans
Encrage : Tom Palmer, Le Beau Underwood, Scott Hanna et Stephanie Hans
Couleur : Romulo Fajardo et Stephanie Hans

Le pitch : « Depuis sa naissance, Angela ressent de la haine pour Asgard. Mais aujourd'hui, elle connaît la vérité sur ses origines : elle est une asgardienne et la sœur de Thor ! Rejetée par les siens, Angela doit à présent trouver son propre chemin. Une saga complète de Marguerite Bennett, Kieron Gillen, Stéphanie Hans et Phil Jimenez. »

Mon avis :
Après son apparition dans l'univers Marvel aux côtés des Gardiens de la Galaxie et l'exposition de ses origines à l'occasion d'Original Sin, l'ange Angela continue de dérouler son histoire dans des titres à son nom. Le livre du jour nous présente sa première mini-série, parue en début d'année aux États-Unis. Un nouveau rendez-vous indispensable pour les fans de ce personnage passé des pages de Spawn au plus gros éditeur américain suite à un procès au long cours concernant ses droits que se partageaient ses deux créateurs. Si vous avez aimé l'excellent titre précédent la mettant en scène, vous allez également apprécier cette nouvelle proposition, puisqu'on y retrouve les mêmes grandes qualités.

Le pitch est fort simple : Angela kidnappe sa sœur asgardienne nouvellement née, et tente d'échapper à ses poursuivants accompagnée de son amie Sera. Son retour chez ces has-been que sont les Gardiens de la Galaxie à mi-parcours, ainsi que les raisons de cet acte qui seront exposées sur la fin, viendront remuer un récit qui jusque-là manquait cruellement de but. Heureusement, les menaces sont nombreuses et variées, avec des protagonistes hauts en couleur, et des (sortes de) flashbacks viennent combler les vides du récit. Si de prime abord on se demande ce que Kieron Gillen veut bien nous raconter, l'intérêt monte crescendo au fil de la lecture, jusqu'à un final en apothéose. Espace et mythologie se fondent admirablement, l'ancrage d'Angela dans l'univers Marvel se faisant via les caractéristiques du monde de Thor, comme vu précédemment. Aussi, ici c'est surtout le personnage d'Angela qui est plus développé, que cela soit son caractère, ses valeurs... ou en non-dit ses orientations sentimentales (soulignées dans la partie éditoriale de la revue pour ceux qui n'auraient pas capté l'évidence).

Comme dans la mini-série précédente, on peut faire des parallèles avec ce que l'on connaissait chez l'univers de Spawn et cette transposition dans l'univers Marvel. Finalement, on retrouve à peu près les mêmes éléments construits jadis par Neil Gaiman et Todd McFarlane. La qualité se retrouve aussi dans la partie graphique. Phil Jimenez est très en forme et inspiré, ne lésinant pas sur les détails et sur des mises en page originales. La colorisation de Romulo Fajardo est également une bonne surprise, un travail superbe pouvant même se rapprocher de la peinture digitale. Technique d'ailleurs utilisée par l'artiste française Stéphanie Hans, qui illustre ici un quart de l'histoire. En résumé, si sa prise en main n'est au départ pas spécialement aisée, Angela: Asgard's Assassin continue de développer en profondeur la géniale greffe effectuée lors de la précédente mini-série (voir message précédent). Les apports sont nombreux et effectués avec saveur. De la belle œuvre réfléchie et faste, qui ne donne qu'une envie : que cette exploitation se poursuive sur la même voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4558
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: Angela chez Marvel   Mar 8 Déc 2015 - 14:53


Les Gardiens de la Galaxie/All-New X-Men : 'Le Procès de Jean Grey' :
sorti le Mercredi 02 Décembre 2015 - coll. Marvel Now! - éd. Panini Comics
album librairie - couverture de Sara Pichelli - 136 pages - 14,95 €uros
contient les épisodes All-New X-Men #22 à #24 et Guardians of the Galaxy #11 à #13 : 'The Trial of Jean Grey'

Scénario : Brian Michael Bendis
Dessin : Stuart Immonen, Sara Pichelli et David Marquez
Encrage : Wade von Grawbadger, Sara Pichelli et David Marquez
Couleur : Marte Gracia et Justin Ponsor

Le pitch : « Coupable d'un crime qu'elle n'a pas commis, Jean Grey va avoir besoin de toute l'aide possible pour échapper au jugement des Shi'ars. Mais face à une coalition intergalactique, que pourront faire les X-Men et les Gardiens de la Galaxie pour sauver la jeune mutante ? »

Mon avis :
Intégrée aux Gardiens de la Galaxie dans le tome 2, Angela fait toujours partie de l'équipe. On la retrouve donc dans la suite, un crossover avec les All-New X-Men, réparti sur les deux séries mais que l'éditeur français Panini Comics a eu la bonne idée de réunir dans un seul album librairie. L'auteur des deux séries est le même, à savoir Brian Michael Bendis, et les dessinateurs restent ceux en place à l'époque, soit Stuart Immonen pour les jeunes mutants et Sara Pichelli pour le space-opera. La distinction entre les épisodes des deux séries ne se fait que par eux (et la qualité de la traduction, mais ça c'est une autre histoire), car le tout est entrecroisé et se suit linéairement. Une continuité fluide qui fait plaisir. On a donc là un album auto-contenu de toute beauté, avec en bonus toutes les couvertures.

Brian Michael Bendis oblige, il est une nouvelle fois décevant de constater que le scénario ne dépasse pas le pitch, déjà bien trop simpliste. Ça manque d'enjeu palpable et il n'y a aucune surprise. Et c'est sacrément vite lu. Heureusement, si le scribe prolifique de Marvel ne pond pas l'intrigue du siècle, il se rattrape avec la relation de son casting ainsi réuni, donnant une lecture particulièrement fun. Les dialogues entre tous ces protagonistes aux caractères colorés sont truculents, avec une dose d'humour correctement intégrée. Si in fine le pitch est aussi absurde qu'inutile, le divertissement est bel et bien là. Il faut dire que la partie graphique y est pour beaucoup...

Stuart Immonen est assurément un des meilleurs artistes sur le marché à l'heure actuelle. L'homme peut tout dessiner, et le fait toujours avec une grâce phénoménale, entre caractérisation expressive et mise en scène sans cesse originale et dynamique. Les scènes qu'il dessine sont remarquables, que cela soit celles de dialogues, croustillantes, ou celles d'action pure, très énergiques. Un pur régal pour les yeux. De son côté, Sara Pichelli a un style plus posé, que cela soit en terme de trait ou de narration, mais cela n'empêche pas son art d'être d'une jolie solidité. Ajoutez à ces deux artistes au top niveau une colorisation exceptionnelle, de ce qui se fait de mieux dans le genre, et vous aurez compris que la partie graphique est encore une fois un sans faute réjouissant.

Quant à l'utilisation du personnage d'Angela, son caractère bien trempé de guerrière au tempérament expéditif est toujours exploité. Ainsi que, à travers quelques subtiles lignes de dialogues, son homosexualité, encore non révélée au grand jour. Tout comme Iceberg des X-Men.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Angela chez Marvel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Angela chez Marvel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Punisher de nouveau chez marvel
» Une autre adaptation chez Marvel : Emma
» LA LOGIQUE DE CHEZ MARVEL
» [Marvel] Daredevil revient dans le giron de Disney/Marvel Studios !
» Politique : Marvel versus DC.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spawn Vinc259 :: Spawn :: Toute l'actualité de Spawn-
Sauter vers: