Toute l'actualité de spawn, comics, wallpapers, figurines,...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4558
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)   Lun 29 Fév 2016 - 12:44

Après la revue Spawn chez Semic, puis Les Chroniques de Spawn chez Delcourt, la série Spawn a continué sa publication française en librairie. En parallèle de la réédition du titre créé par Todd McFarlane depuis ses débuts sous la forme d'une intégrale par an, l'éditeur Delcourt a sorti le run de Todd McFarlane & Szymon Kudranski, à savoir Spawn #201 à 250, en albums librairie dans la collection Spawn : La Saga Infernale. Retrouvez tous les détails et les critiques dans son sujet dédié sur le forum. Nouvelle approche et nouveau personnage, on suivait Jim Downing, pas vraiment depuis le début puisque cette histoire commence au #185. C'est à l'occasion du numéro anniversaire #250 que McFarlane décide de ramener sur le devant de la scène son personnage fétiche, la vrai Spawn : Al Simmons. Pour ce nouveau départ il embauche le scénariste chevronné Paul Jenkins et le dessinateur moins connu Jonboy Meyers. Rapidement il les poussera à quitter le navire en reprenant les rennes de sa série, en s'adjoignant l'aura de son pote vétéran Erik Larsen. Mais ça n'est pas pour tout de suite en VF ; là à partir de ce mercredi, nous pourrons enfin découvrir le retour d'Al Simmons qui ramène un vent de fraîcheur sur notre BD favorite, dans une nouvelle collection que Delcourt sort en librairie sous le titre...


Spawn : Renaissance tome 1 :
sortie prévue le Mercredi 02 Mars 2016 - album librairie - coll. Contrebande - éd. Delcourt
Spawn créé par Todd McFarlane - couverture de Jonboy Meyers - 160 pages – 15,95 €uros
contient le one-shot Spawn: Resurrection #1 et les épisodes Spawn #251 à #255 (de Mars à Août 2015)

Scénario : Paul Jenkins et Todd McFarlane
Dessin et encrage : Jonboy Meyers
Couleur : Fco Plascencia, Laura Martin, Larry Molinar, Ivan Plascencia et Jordan Butler

Le pitch : « Personne ne sait vraiment où est allé Al pendant cinq ans, mais c'est un autre homme. Plus sage, plus fort, et empli de tous les souvenirs d'une expérience qu'il a encore du mal à intégrer. Reclus dans un coin de New York où le crime règne, il a commencé à former de nouvelles alliances, et à préparer sa défense et à tester ses nouveaux pouvoirs. Qui a-t-il bien pu énerver autant pendant son absence ? »

Preview (Attention SPOILERS !) : http://www.editions-delcourt.fr/comics/previews/spawn-renaissance-01.html

Couvertures originales :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4558
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)   Sam 12 Mar 2016 - 14:11

Enfin. Enfin le run avec Jim Downing est derrière nous. À partir de Spawn #185, Todd McFarlane décide d'écarter son protagoniste fétiche Al Simmons, histoire de renouveler la série. Nous découvrons alors un blong amnésique qui se voit doté du symbiote. Mais les éléments caractéristiques de la série sont eux aussi mise en sourdine, pour laisser place à un soap opera verbeux et décompressé, où il ne se passe pas grand chose. Arrivés au #250, soit une loooooongue traversée du désert, nous n'aurons finalement pas eu réponse à toutes les questions posées. Mais réjouissons-nous : Al Simmons, soit rien d'autre que le VRAI Spawn, est de retour !

À cette occasion, changement d'équipe artistique. Todd McFarlane, après avoir sollicité en secret le grand Grant Morrison et engagé le réputé Brian Wood avant de s'en séparer aussitôt, s'adjoint les services du sérieux Paul Jenkins. Le scénariste a jadis tâté de cet univers, puisqu'on lui doit l'Annual Spawn: Blood and Shadows et l'éphémère spin-off Spawn: the Undead, aux thèmes adultes et traitant le personnage comme une entité horrifique. Côté dessin, histoire de trancher avec le photoréalisme très noir du run de 50 épisodes alignés par Szymon Kudranski, McFarlane a posé son dévolu sur Jonboy Meyers, au style clair genre manga/cartoon, peu employé et donc peu connu. Tout cela augurait un retour aux sources salvateur.

Avant de démarrer ce nouveau run, est proposé un one-shot servant à raconter le pourquoi de ce retour d'Al Simmons : Spawn: Resurrection. Les nouveaux auteurs ont beaucoup de choses à introduire en un seul épisode. Du coup, malgré l'ambition certaine, ça semble capillotracté et précipité vu l'importance des évènements. Heureusement, ces éléments seront plus longuement développés ici et là au fil des épisodes de la série figurant dans cet album. Il est curieux de s'apercevoir que Paul Jenkins retrouve des caractéristiques fondatrices du succès passé de la série, mais les modifie légèrement, entravant du coup une parfaite continuité. On grince donc un peu des dents en croisant ces petites trahisons. Mais ça n'enlève rien à cette idée bienvenue de reprendre les détails fondamentaux de la série, retrouvant ainsi ce que l'on aimait tant.

De nombreuses nouveautés apparaissent ici. Nouveaux personnages périphériques (mais somme toute logiques, ne vous inquiétez pas), nouveaux pouvoirs, etc... La juxtaposition de caractéristiques canoniques à la série et d'éléments nouveaux est de prime abord singulier, mais se révèle in fine un parti pris bien vu. Ainsi, lecteurs de longue date comme nouveaux venus peuvent tous s'y retrouver. La lecture est plaisante, jonglant entre découvertes et scènes plus mouvementées. Le but est simple mais entraînant. La construction est intéressante : chaque épisode est une sorte de stand alone, exploitant une idée différente. Si à la limite on peut pardonner les accros à la continuité stricte, un peu rageants mais justifiés pour accoucher d'une relance riche, j'ai par contre trouvé le #254 bien ridicule.

La partie graphique, maintenant. Jonboy Meyers apporte avec lui une force de proposition imaginative. Il délivre de nouveaux designs inspirés et dans l'air du temps. Son style typé cartoony est un drôle de choix pour un tel titre. Si l'on excepte le projet The Adventures of Spawn, c'est une première sur la série. Ça change radicalement des habitudes, ça s'est sûr, mais il faut avouer que ça passe à la lecture. Il montre néanmoins rapidement ses limites. Son trait est simple, son découpage fonctionnel, et ses décors absents. Pas de la grande œuvre, donc, mais son efficacité est relevée par une superbe colorisation, un travail que l'on doit à Laura Martin et Fco Plascencia.

En résumé, Spawn : Renaissance 1 arrive à retrouver les qualités de la série disparues depuis si longtemps, tout en apportant des nouveautés qui relancent l'intérêt. Si je suis quand même un peu déçu par les simplicités de la démarche et les quelques accros à la continuité, il faut souligner l'envie des auteurs de réintroduire le fun qui nous a tant manqué. Reste à voir si tout ça va réellement amener quelque part. L'album concocté par les éditions Delcourt est beau et costaud, aéré et bien présenté. Un bel objet pour un événement qui, s'il n'est pas irréprochable, est un immanquable pour les fans que nous sommes... Et ne loupez surtout pas le bonus non négligeable glissé en fin d'ouvrage : un poster dépliant détachable présentant tous les costumes de Spawn au cours de la série !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kall-su
Sergent
avatar

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 05/03/2005

MessageSujet: Re: SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)   Mer 16 Mar 2016 - 11:19

Un album qui ne m'a pas totalement rassuré.

D'abord, au bout de quelques pages, cette revelation où simmons joue de la guitare devant sa femme enceinte puis est effondré en apprenant que l'enfant est perdu.

NON ! David Hine avait proposé une lecture parfaite de l'enfant à venir, expliquant le trauma de spawn, son aspect et sa malédiction. c'était parfait.

Le reste de ma lecture, entaché de cette erreur majeure, a oscillé entre une satisfaction polie et une lassitude, déjà, consommée.
Rien de ce qui se passe n'est réellement fascinant. Je veux aimer Spawn, qui est mon comics de référence, mais plus les numéros sortent et plus s'éloigne ce sentiment.

Aucune proposition (scénaristique) n'est faite qui puisse me redonner confiance.

Au dessin, je crois que nous sommes tous encore traumatisé par le run d'exception de capullo. Il faut (essayer) de se faire une raison, nous n'aurons probablement plus jamais un tel talent sur la série.

Jonboy s'est fait virer au bout d'une petite dizaine d'épisodes. on comprend pourquoi. son style copie celui de madureira, mais la puissance (le genie) de celui ci en moins. c est donc une sorte de fan-art classieux mais tellement limité.
il claque quelques bonnes cases, mais échoue sur la longueur. trop vide, trop impersonnel.

finalement, cet album est, une fois de plus, une déception. Et il m'apparait de plus en plus évident que la série est morte en même temps que son protagoniste, mais qu'elle ne ressucitera jamais.

et ce n est pas erik larsen qui fera des miracles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4558
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)   Mer 16 Mar 2016 - 18:20

Heureux de voir une autre critique que la mienne. Allez, les gars, exprimez-vous. Je comprends complètement ton point de vue - et partage comme tu le sais ton avis sur le run PARFAIT de David Hine, sans parler la prestation de Greg Capullo qui est bien entendu INDEPASSABLE -, même si je vois qu'il est encore plus pessimiste que le mien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spaz
Ado
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 79
Date d'inscription : 04/02/2015

MessageSujet: Re: SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)   Dim 25 Sep 2016 - 23:51

Pour ma part, j'avais énormément apprécié cet arc narratif qui avait pour ambition de faire ce que McFarlane n'avait pas fait depuis des années : faire avancer le Spawnverse. Et non content de nous servir des récits attrayants, ne serait-ce qu'en terme de pur divertissement, on avait également quelques réflexions vraiment pertinentes, il me semble, dans le numéro consacré aux voyages temporels.

Bref, je suis vraiment déçu de voir que Jenkins et Meyers (qu'on récupère, fort heureusement, chez DC Comics et sur Teen Titans, accompagné par Percy à l'écriture) ont été remerciés aussi vite et sûrement pas de la façon la plus correcte, sans avoir pu conclure ou même développer leurs idées. Je n'imagine même pas ce que ça a dû être pour Jenkins de subir l’ingérence de McFarlane, pendant que ce dernier semble pomper allégrement son boulot dans Blood and Shadows pour un film qui ne verra jamais le jour ...

J'espère que vous aurez le temps de vous préparer psychologiquement pour Satan Wars, parce que c'est du costaud et de la médiocrité comme on en avait jamais vu sur ce titre ... :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4558
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)   Ven 21 Oct 2016 - 12:56


Spawn : Renaissance tome 02 :
sortie prévue le Mercredi 26 Octobre 2016 - album librairie - format comics - couverture cartonnée
éditions Delcourt - collection Contrebande - 176 pages - 16,95 €uros
Contient les épisodes Spawn #256 à #262 (de Septembre 2015 à Avril 2016) dont l'arc 'the Satan Saga Wars'
Spawn créé par Todd McFarlane - couverture de Jonboy Meyers

Scénario : Todd McFarlane et Erik Larsen
Dessin et encrage : Erik Larsen, Todd McFarlane, Szymon Kudranski et Jonboy Meyers
Couleurs : Fco Plascencia et Laura Martin

L'histoire : « Un messager de Satan est envoyé sur Terre afin de négocier avec Spawn. Al Simmons doit abandonner son costume pour préserver l'âme de Wanda. Spawn refuse ce deal et combat le démon, ce qui entraîne la mort de Wanda. Al assiste aux funérailles de l'amour de sa vie, mais fait face à un Terry Fitzgerald, terrassé par la douleur d'avoir perdu sa femme. Al efface le souvenir de sa venue, mais n'a pas l'intention d'en rester là... »

Les premières pages (Attention SPOILERS !) :


Les couvertures originales (par Jonboy Meyers, Erik Larsen, Todd McFarlane et Gerardo Sandoval) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kall-su
Sergent
avatar

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 05/03/2005

MessageSujet: Re: SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)   Ven 21 Oct 2016 - 17:14

Ce tome 2 démarre avec une belle promesse : celle de confronter Spawn au maitre des enfers avec comme enjeu Wanda. On est en plein coeur du mythe spawnien et c'est formidable, surtout si l'on considère que Malebolgia n'était qu'un seigneur de ce monde et que cette fois spawn en affronte le roi.

Une guerre donc, rien de plus rien de moins. Le scenario est plutôt agreable. les péripéties s'enchainent, l'histoire avance rapidement. Et se conclue sans que, finalement, nous ayons été boulversés.

L'impression finale, la mienne du moins, est d'avoir lu une histoire sympathique, mais enormement perfectible. En un mot, c'est moyen. a noter une scene, ridicule et mal amenée, qui finit de salir nos souvenirs.

si capullo ou medina (peut etre meme syzmon) avait depeint ce tableau, alors peut etre que l'ensemble aurait été cohérent...

...mais...

...la partie graphique, sorte de bouillie larseno-mcfarlienne, est indigeste. si quelques cases ou pages sont plaisantes, le style sans charisme de larsen enleve toute majesté à spawn et tout sérieux à l'enfer et aux démons. il en ressort un comic book ultra oldschool, dont les cadrages et les perspectives sont basiques. les details (la texture) qu'ajoute mcfarlane à l'encrage ne suffit pas à sauver ce désastre.

c'est donc un album très médiocre, une fois de plus, qui nous est proposé.

la suite (je la lis en VO) sera encore en dessous. le prochain TPB sera une bouse complete, avec un "all new all different" spawn.
vous le verrez combattre des ennemis grotesques, se promener en imper à la colombo, faire equipe avec la femme fourmi ( avec un gros boule, deux antennes et un 95D bien moulé) et le fils de savage dragon, soit l'équipe de losers par excellence.
tout ceci bien sur avec le style si caractéristique de larsen : petit corps, grosse tete , mini jambes.

pauvres de nous. nous etions pourtant prevenus, car quiconque passe le seuil de l'enfer accepte cette maxime:

"Toi qui pénétres en ces lieux, abandonne tout espoir"


en ce qui me concerne, c'est fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spaz
Ado
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 79
Date d'inscription : 04/02/2015

MessageSujet: Re: SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)   Ven 21 Oct 2016 - 17:19

kall-su a écrit:
a noter une scene, ridicule et mal amenée, qui finit de salir nos souvenirs.

Ridicule en effet. Qui se dit, alors qu'ils sont poursuivis par Satan et ses laquais "Tiens, c'est le meilleur moment pour !". Mais soit ... ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4558
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)   Mer 9 Nov 2016 - 19:16

Après avoir fait preuve de patience pour recevoir mon album (le fournisseur du site sur lequel je l'ai commandé a cafouillé), le précieux tant attendu est enfin arrivé entre mes mains. Le traditionnel feuilletage m'a tout de suite enthousiasmé : au moins graphiquement, ce sera superbe. C'est hier après-midi que je l'ai lu. J'y vais donc maintenant de mon avis. Les précédents des autres forumeurs m'ayant fait peur.

Cet album, toujours aussi agréable et classieux, comme tous les hardcovers VF du marché actuel, contient pas moins de sept épisodes. Juste avant, Todd McFarlane avait ramené Al Simmons après un run long et creux avec le personnage Jim Downing et l'artiste Szymon Kudranski. Il avait fait appel à Paul Jenkins au scénario et Jonboy Meyers au dessin. Le bilan : une lecture vraiment sympa, mais aux incohérences et au style cartoony ne permettant finalement pas de retrouver les qualités des débuts. Todd McFarlane ne pouvant s'empêcher de tout contrôler, ou plutôt d'intervenir en permanence et de changer les intentions de départ selon son inspiration du moment, le scénariste puis son dessinateur ont jeté l'éponge.

On commence donc par le Spawn #256. Ce sont les dernières planches de Jonboy Meyers, qui fait le minimum syndical. Il est remplacé à mi-parcours par... Szymon Kudranski, qui revient déjà, fidèle, aider le boss. Et je dois avouer franchement que ce qu'il fait ici est tout à fait intéressant. Son style a évolué : il sonne plus informatique que photographique, et son trait lorgne plus vers un encrage travaillé. Je l'aimais d'habitude, mais là c'est excellent. Il faut dire que la scène qu'il illustre est particulièrement prenante et fort savoureuse.

On passe au #257. Toujours par McFarlane & Kudranski. Mais là, c'est décevant. Un épisode assez vide, et ce à tous les niveaux. C'est juste histoire de faire un épisode de plus, il ne s'y passe pas grand chose. McFarlane dans ses mauvais jours, et Kudranski n'a pas grand chose à se mettre sous la dent. Que des idées pourries, c'est bien naze. Heureusement qu'arrive ensuite l'intérêt principal de ce tome...

Todd McFarlane invite son collègue Erik Larsen, qui l'a suivi sur Spider-Man et pour Image, auteur complet de l'intégralité de sa création Savage Dragon, à le rejoindre sur la série pour l'évènement qu'il en en tête : Spawn versus Satan en Enfer avec comme enjeu Wanda. Ça commence par un #258 débridé : de la grosse baston menée tête baissée, ni plus ni moins. Un nouvel épisode inutile en soi... ce qui ne l'empêche pas d'être sacrément fun ! Car le style d'Erik Larsen, old school et puissant, massif et dynamique, fait toute la différence. Le défourayage devient ludique, avec son nombre infini de monstres aux looks variés, et l'utilisation avertie du costume.

On entre ensuite dans le vif du sujet : le fameux 'the Satan Saga Wars' ! Et là, scénaristiquement, ça fait mal. Car tout cet arc ne fait qu'exposer encore et encore la même chose : Spawn se frittant avec des démons. Sur la longueur, c'est donc redondant, lourd et ennuyeux. Ça ne vole vraiment pas haut, on a vraiment l'impression de revenir aux débuts d'Image : ça se tape dessus sans raison à longueur de pages, sans temps mort... mais pour y trouver un quelconque enjeu tangible auquel se rattacher, tintin ! McFarlane s'amuse, et le choix de Larsen est pertinent dans ce sens. Mais ça dure trop longtemps. Aussi, on ne retrouve pas spécialement les spécificités de l'Enfer que l'on a connu dans la série. Ici, c'est un décor générique, des personnages plus baraqués les uns que les autres mais clichés, et un Satan loin d'être mémorable. Ce dernier a certes une taille colossale, mais à part jouer à celui qui a la plus grosse, ça ne rime à rien. De plus, pourquoi change-t-il régulièrement d'apparence ?

On le voit, Todd McFarlane ne vise vraiment pas loin niveau scénario. Je comprends son envie, mais ce qu'il fait est tout sauf ambitieux. De la grosse baston dévastatrice à la Larsen dans un contexte infernal à la McFarlane, c'est marrant cinq minutes, mais sur cinq épisodes c'est épuisant. Surtout que le déroulé est plat et sans enjeu. J'aurais préféré une approche plus morale, qui aurait été plus intéressante, où alors taire ces textes pas des mieux écrits dont on se fout. On aperçoit pourtant ici et là de bonnes idées, mais jamais développées, ou quelques rares moments de calme entre nos deux amoureux, mais mal gérés. Ces quelques morceaux auxquels se raccrocher ne demandent qu'à servir de pivot pour la suite de la série. Mais l'on ne peut que constater que depuis sa reprise du titre au #185, Todd McFarlane ne retrouvera jamais toutes les qualités de sa série durant les années 1990 et 2000, par lui ou les autres talentueux auteurs ayant oeuvré dans cet univers.

Si ce n'est toujours pas le scénario de Todd McFarlane qu'il faut louer, délaissant toute la richesse passée pour curieusement avancer à l'aveugle, il faut considérer ce deuxième album pour sa partie graphique. Outre du bon Szymon Kudranski en intérim, l'alliance pourtant antinomique de Erik Larsen et Todd McFarlane vaut largement le détour. Larsen impose son style personnel, tandis que McFarlane rajoute ses petits traits. Le croisement improbable de ces deux caractères redonne un coup de fouet. Certes, l'histoire est gamine, mais bon sang, on en prend plein les mirettes. Et je dirais même que, en fait, celui qui est remarquable, c'est celui dont on n'a pas parlé : le coloriste Fco Plascencia semble s'éclater plus que jamais, avec des couleurs vives, texturées et détaillées. Un régal, de la belle œuvre, bien vu. Non mais regardez-moi ça, c'est de toute beauté, il transcende les planches, qui en ressortent avec une force tonitruante... (Le ponpon revenant à la première double splash-page du #256 : mama mia !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4558
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)   Lun 22 Mai 2017 - 12:38


Spawn : Renaissance tome 3 :
Sortie prévue le Mercredi 24 Mai 2017 - album librairie - collection Contrebande - éditions Delcourt
Couverture cartonnée de Erik Larsen - 6 épisodes - 144 pages - 15,95 €uros
Spawn créé par Todd McFarlane - Savage Dragon créé par Erik Larsen - Ant créé par Mario Gully
Contient les épisodes Spawn #263 à #266 et Savage Dragon #216 & #217 (de Mai à Octobre 2016)

Scénario, dessin et encrage : Erik Larsen et Todd McFarlane
Couleurs : Fco Placencia et Nikos Koutsis

Le pitch : « Todd McFarlane poursuit sa collaboration avec son partenaire co-fondateur d'Image Comics, Erik Larsen, le créateur de Savage Dragon. Changement de rythme et grand coup de fraîcheur pour Spawn, son personnage fétiche ! Après avoir mené la Grande Guerre Satanique en Enfer, Al Simmons est de retour sur Terre. Cette fois les anges ont disparu, les anges sont morts. Et notre Spawn est... humain à nouveau ! Et il semble doté de nouveaux pouvoirs, à moins - au contraire - qu'il n'en ait plus aucun ! Le Savage Dragon et Ant ne seront sans doute pas de trop pour venir l'aider à combattre un nouvel ennemi terrifiant ! »

Les couvertures originales (Erik Larsen & Todd McFarlane) :


Les premières pages :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4558
Age : 34
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)   Sam 3 Juin 2017 - 12:54

Pour ce nouveau tome, Todd McFarlane et Erik Larsen poursuivent leur collaboration. Après avoir fait un long détour en Enfer, belle claque graphique à défaut de casser trois pattes à un canard scénaristiquement parlant, les deux auteurs changent aujourd'hui d'approche. Retour sur la Terre ferme, avec un Al Simmons redevenu humain. Ou presque, puisqu'il a réussi à garder un petit morceau du costume. Alors qu'il commence à retrouver ses marques, il va devoir faire face à l'émergence de plusieurs monstres. Pourquoi ? J'aimerais bien qu'on me l'explique, ma bonne dame !

Suite à ces épisodes, Erik Larsen a cessé cette collaboration, déclarant que Todd McFarlane modifiait à sa guise toutes ses idées. On a ici devant nos yeux le résultat concret. Larsen a tout de même une influence certaine, puisque l'approche est différente du reste de la série. Les changements sont nombreux, il apporte vraiment le ton de sa série Savage Dragon. Pas une mauvaise chose en soi. Mais, le hic, c'est que à mon sens ça ne colle absolument pas avec la série Spawn...

Le dernier mot revenant à Todd McFarlane, scénariste/éditeur qui ne peut jamais s'empêcher d'apposer sa patte, on a là une addition d'idées diverses et variées, qui ne forment aucunement un tout cohérent. Très loin de là, même. Les motivations et agissements de Al Simmons/Spawn sont ici totalement out of character. S'il y a le costume - et des évolutions franchement cool d'un point de vue esthétique, mais jamais exploitées -, c'est bien la seule chose reconnaîssable du titre. Parce que le reste, c'est du grand nimportnawak à tous les étages.

Pourquoi Al se lance-t-il dans cette mission injustifiée ? Pourquoi tout à coup des monstres débarquent à New  York ? Pourquoi l'existence de tous ces protagonistes semble ne choquer personne ? Faire d'Al/Spawn un héros, pourquoi pas, mais encore faudrait-il se donner la peine de le justifier. Or, toutes ses questions demeurent sans réponses. Du coup, on se demande quelque part ce que l'on est en train de lire. Une lecture qui devient à peu près incompréhensible, et de plus alourdie par un Todd McFarlane plus nul que jamais.

Du grand n'importe quoi ridicule, où les monstres colorés défilent sans logique claire, dans un scénario qui semble improvisé page après page. En mode automatique, personne ne se foule, c'est pénible à suivre. Côté graphique, Erik Larsen va à l'essentiel tout en gardant une certaine patte qui a de la gueule. Todd McFarlane encre à sa sauce ou redessine un peu, mais pas tout le temps, selon son humeur passagère. Fco Plascencia ne sait pas trop quoi faire avec cette combinaison artistique donnant un résultat mixte bizarre.

Cet album est celui du crossover de Spawn avec Ant et Savage Dragon. Encore des super-slips qui font tâche dans cette série, mais ça colle avec le gars Larsen. On a donc les deux épisodes de Savage Dragon signés Erik Larsen. Plus légers et avec un humour bien vu, un dessin plein de caractère et une colorisation rétro de Nikos Koutsis & Mike Toris qui lui sied admirablement. Sympa, mais ça ne sauve pas cet album de la médiocrité. On tombe là bien bas, à oublier, en espérant que la série remontera la pente ! Siou plaît...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)   

Revenir en haut Aller en bas
 
SPAWN : RENAISSANCE (librairie Delcourt)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Estimations des ventes des comics Panini et Delcourt
» Librairie Contemporaine
» Librairie Soleil Vert
» [JEU] SPAWN :jeu démoniaque [payant]
» La grande librairie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spawn Vinc259 :: Spawn :: Toute l'actualité de Spawn-
Sauter vers: