Toute l'actualité de spawn, comics, wallpapers, figurines,...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 SPAWN KILLS EVERYONE

Aller en bas 
AuteurMessage
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
Duke_Oliver

Masculin
Nombre de messages : 4953
Age : 36
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

SPAWN KILLS EVERYONE Empty
MessageSujet: SPAWN KILLS EVERYONE   SPAWN KILLS EVERYONE EmptyLun 5 Sep 2016 - 12:53

SPAWN KILLS EVERYONE Spawnk10
Spawn Kills Everyone! #1 :
sorti le Mercredi 17 Août 2016 - Image/TMP - 23 pages de BD sur 32 – 2,99 dollar$
première édition - créé et couverture A de Todd McFarlane
Scénario : Todd McFarlane
Dessin et encage : J.J. Kirby
Couleurs : Fco Plascencia

Preview :
SPAWN KILLS EVERYONE Spawnk14 SPAWN KILLS EVERYONE Spawnk13 SPAWN KILLS EVERYONE Spawnk11 SPAWN KILLS EVERYONE Spawnk12

Le pitch : « Do you have a favorite hero?! Better change it... they're dead! So if you ever wondered who the stronger is, this book answer it! It's Spawn... He kills every hero... and that means... every... one! »

Mon avis :

Visiblement autant inspiré par ses divagations sur ses propres réseaux sociaux que par le succès du style de Skottie Young, notre Todd McFarlane propose une parenthèse dans la continuité de sa série, avec ce one-shot inattendu. Le concept est on ne peut plus simple : un petit Spawn tout mignon (avec tête surdimensionnée et ventre rebondi) se rend dans la fameuse Convention de Comics de San Diego pour aller y annoncer son prochain film. Rien ne va l'en empêcher, et c'est doté d'un caractère hargneux, d'un gros flingue et ses pouvoirs, qu'il va se frayer un chemin à travers les multiples cosplayers... qu'il va, comme le titre l'indique sans détour, tous tuer ! Au programme donc, vous l'aurez compris : défouraillage gore et commentaires parodiques !

L'exercice, aussi défoulant soit-il, montre vite ses limites. Pur divertissement sans cervelle cloisonné en un seul épisode, il ne présente aucune intrigue. Voire aucun réel intérêt, si ce n'est se marrer cinq minutes entre fans. Il ne faut en effet pas chercher plus loin, ce n'est juste que ça, pas plus. Todd McFarlane est ici en récréation. Il s'amuse à nous amuser. Il y va de ses observations sur les phénomènes de mode actuels, place des personnalités qui font le buzz : on croise ainsi Hulk, Deadpool, Yoda et Dark Vador, Iron Man, Venom, Walking Dead (tout en demandant à Robert Kirkman d'écrire du Spawn !)... mais aussi Donald Trump (qui en prend pour son grade certes sans retenue mais c'est fortement efficace)... et même Todd McFarlane himself, histoire de mettre en avant une fois de plus son ego (ou alors de s'en moquer) !

Tout cela, aussi mignon que fun, reste éminemment sympathique. Mais on n'a aucune surprise - c'est-à-dire qu'avec tous les extraits trouvables en ligne au moment de sa sortie, du coup on était déjà en terrain connu. Si Todd McFarlane tire la couverture à lui, le dessin est assuré par J.J. Kirby. Des mises en page soignées, des chorégraphies inventives, un style chubby détaillé : c'est du bon boulot, très chouette. Et il faut y ajouter la colorisation de Fco Plascencia, réussie aussi, belle et agréable. Si tout est indéniablement bien fait, la finalité par contre n'est pas mémorable : ce genre de parodie a quand même été vu d'innombrables fois avant ! À noter pour finir en bonus deux pages de croquis pour les couvertures, avec plein d'idées géniales de Kirby, qui n'ont hélas pas été retenues...

P.S. : Dommage que ça n'ait pu sortir pour le San Diego Comic Con, car c'était fait pour !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spaz
Ado
Spaz

Nombre de messages : 11
Age : 81
Date d'inscription : 04/02/2015

SPAWN KILLS EVERYONE Empty
MessageSujet: Re: SPAWN KILLS EVERYONE   SPAWN KILLS EVERYONE EmptyMar 18 Oct 2016 - 23:00

Le titre venant de basculer en back-issue, il est désormais possible de le lire pour moins de 2€ et je suis plutôt satisfait d'avoir attendu.

Comme tu le relèves en conclusion, ce n'est pas mémorable et, exception faite des premières pages que je trouves parfaites et tout bonnement excellentes, le reste ne m'a vraiment pas convaincu.

Ce qui me gène le plus, c'est tout le discours pseudo-sarcastique sur la SDCC qui, selon l'auteur, ne tournerait plus qu'autour des annonces de films, ce qui minimise beaucoup les actions de Big Two, et en particulier DC, a fortiori si on repense à toutes annonces pour l'ère DCYou. Et je ne pense pas que le public soit obsédé par les adaptations, la WonderCon de cette année et le Live Rebirth le prouvent.

C'est typiquement à travers ce discours faussement irrévérencieux que je me rends compte que McFarlane est de plus en plus en décalage avec la sphère actuelle des comics dès qu'il est question de Spawn (alors que ça ne semble pas être le cas sur Savior, étonnamment). Mais la vision passéiste de McFy, c'est un autre débat.

Pour terminer sur les points positifs, il faut reconnaître que l'équipe artistique choisie pour l'occasion fait foutrement bien son travail. Graphiquement, je trouve ça irréprochable et vraiment très plaisant à suivre, à tel point que je ne dirais pas non à quelques numéros supplémentaires. La page de bonus avec les sketchs du dessinateur montre également que le monsieur a une imagination qui mériterait de pouvoir se réaliser pleinement dans d'autres publications.

Bref, c'est joli Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duke_Oliver
Main gauche de Dieu
Duke_Oliver

Masculin
Nombre de messages : 4953
Age : 36
Localisation : Mende
Date d'inscription : 18/12/2004

SPAWN KILLS EVERYONE Empty
MessageSujet: Re: SPAWN KILLS EVERYONE   SPAWN KILLS EVERYONE EmptyMer 5 Juin 2019 - 13:11

SPAWN KILLS EVERYONE Spawnk18
Spawn Kills Everyone!: The Complete Collection TPB :
sorti le Mercredi 15 Mai 2019 - album dos carré - couverture souple
Image Comics/Todd McFarlane Productions - 140 pages - 16,99 dollar$
Contient Spawn Kills Everyone! one-shot et Too #1 à #4
Spawn créé par Todd McFarlane - couverture de Will Robson

Scénario : Todd McFarlane
Dessin et encrage : J.J. Kirby et Will Robson
Couleurs : Fco Plascencia et Greg Menzie

Voici donc l'album compilation du one-shot et de la mini-série, qui me permet enfin de lire cette dernière.
Le one-shot, je l'ai en single V.O., et il a été traduit en VF par Delcourt à l'occasion d'un précédent Free Comic Book Day France. Déjà chroniqué auparavant, je l'ai relu. Mon avis reste le même, et même plus, peut se bonifier avec le temps. Car finalement le fait qu'il s'agisse d'un récit auto-contenu en un seul épisode en fait toute la qualité. C'est bien rempli, généreux. Todd McFarlane enquille les références et les gags avec une belle boulimie. Et ça fait souvent mouche, tout comme le parti pris. Une version déformée de Spawn qui se rend à un festival dans l'espoir de lancer l'annonce de son film (oui le parallèle avec la réalité actuelle n'est pas fortuite) et s'en va massacrer des cosplayers qu'il prend pour les vrais personnages de comics ou films. C'est enlevé, tout comme le dessin expressif de J.J. Kirby, et la colorisation joviale de Fco Plascencia. Dans les limites du genre parodique bas du front, ça garde son charme.

La mini-série qui a suivi ce succès est quatre fois plus longue. Ce qui veut dire quatre fois plus de folie, de défouloir, d'humour et de morts ? Si c'est ce qu'on espérait... il n'en est rien ! Ben ouais, les amis, désolé, mais là ça a été une grosse déception pour moi. Baby Spawn a perdu son caractère énervé, et passe la majorité de l'histoire à se morfondre dans son appartement. Il y a plus excitant ! Après moultes gags pas drôles à base de pets foireux, notre protagoniste chie littéralement une multitude de mini-Spawns plus petits encore. Mignons mais muets, ce sont eux qui vont faire le travail, à savoir aller tuer quelques héros célèbres glanés au hasard. Du coup, le titre en devient mensonger ! Un comble ! D'autant plus que le contexte n'a plus rien à voir à ce qui avait été avancé dans le one-shot : là, pas de mise en abîme, les personnages hauts en couleur font partie du paysage ! Ce qui fait qu'il n'y a plus guère de logique interne à l'histoire. Et ça en perd beaucoup de charme. Dommage, parce que ces quelques tueries sont tout de même un minimum sympathiques.

Cela n'empêche pas de faire bien peu : cette mini-série séquelle en devient une plaie à lire. La promesse n'est absolument pas tenue. Le dessin de l'artiste britannique Will Robson, déjà vu sur des séries Marvel, est mignon tout plein. Son choix est logique. Sa version de Baby Spawn est trop craquante, c'est réussi. Son trait tout en rondeur enfantine est adéquat, même si à mes yeux il manque quand même d'un peu de singularité. C'est un peu trop sage, tout comme la colorisation de Greg Menzie. Pas mauvais, loin de là, mais très simple. Le travail rendu reste de bonne facture et remarquable. Mais il est vrai que le scénario n'étant pas un exemple de construction à toute épreuve, il n'empêche que l'on a du mal à garder un bon souvenir de la lecture.
Côté éditorial, cet album est à la fois généreux et foutraque. Verni sélectif sur la couverture, c'est la classe. En bonus, on a plein de choses : toutes les couvertures originales des épisodes, des projets non retenus, et des croquis préparatoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




SPAWN KILLS EVERYONE Empty
MessageSujet: Re: SPAWN KILLS EVERYONE   SPAWN KILLS EVERYONE Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
SPAWN KILLS EVERYONE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JEU] SPAWN :jeu démoniaque [payant]
» [comics] Les Chroniques de Spawn N°28
» the kills, fri-son, lundi 7 avril
» Curse of the Spawn resin statue
» MACHETE KILLS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spawn Vinc259 :: Spawn :: Toute l'actualité de Spawn-
Sauter vers: